Trois régions seront les plus touchées : l’auvergne Rhône-Alpes, la Bourgogne Franche-Comté et l'Occitanie.
Trois régions seront les plus touchées : l’auvergne Rhône-Alpes, la Bourgogne Franche-Comté et l'Occitanie. ©Getty - ugurhan
Trois régions seront les plus touchées : l’auvergne Rhône-Alpes, la Bourgogne Franche-Comté et l'Occitanie. ©Getty - ugurhan
Trois régions seront les plus touchées : l’auvergne Rhône-Alpes, la Bourgogne Franche-Comté et l'Occitanie. ©Getty - ugurhan
Publicité

Toute la France sera concernée mais trois régions seront plus impactées que d’autres. Dans la suite de l'actualité scientifique, une énième vérification de la théorie d’Einstein, la découverte d’un nouveau minéral sur la lune et les lauréats de la cérémonie des IgNobels.

Des chercheurs de MÉTÉO FRANCE ont comparé les températures sur deux périodes, une période de référence, de 1976-2005 et des projections climatiques de 2021-2050. Des projections à une échelle très fine, la France a été découpée en carreaux de 8 km sur 8 km. Et ces projections ont été mises en relation avec des données de populations de l’INSEE. L'enjeu est donc de déterminer quelle population va être touchée par ces journées et ces nuits anormalement chaudes ; c'est-à-dire avec des températures supérieures d’au moins 5°C par rapport à la période de référence.

Il s’avère qu’1 personne sur 7 va subir au moins 3 semaines de journées anormalement chaudes pendant l’été dans les 30 ans à venir. Et que trois régions vont être plus touchées que les autres : l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne Franche-Comté et l’Occitanie. Et ce réchauffement va impacter plusieurs catégories de personnes vulnérables.

Publicité

Entretien avec Hervé Le Grand est chef de service études et diffusion à l’INSEE Occitanie et a piloté cette étude.

59 min

Le satellite Microscope du CNES a vérifié un pilier de la théorie d'Einstein avec une précision record

Il s’agit de mesurer le principe d'équivalence d’Einstein, c'est-à-dire que tous les corps tombent de la même manière dans le vide. Pour s'en assurer, les scientifiques ont recréé une expérience de chute libre mais sans plomb et sans plume et dans l’espace, pour qu’il n’y ait pas de resistance à l’air.

L'instrument est composé de deux paires de cylindres emboîtés : la première paire est en platine, tandis que pour la seconde, le cylindre extérieur est en titane. Les deux masses de chaque paire devaient donc chuter exactement de la même manière selon le principe et rester donc immobiles l'une par rapport à l'autre. C'est cette immobilité qui a été mesurée avec précision. La première paire joue le rôle de témoin. Si le principe d’équivalence n’est pas vérifié, les deux cylindres de la seconde paire auraient coulissé l'un dans l'autre, parce que leur composition chimique est différente. Et ce n’est donc pas le cas, avec une précision de 10 puissance -15, les corps tombent de la même manière dans le vide.

Pourquoi vouloir à tout prix anéantir le principe d’équivalence ? Ce n’est pas une lubie de physiciens, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c’est que la théorie d’Einstein est toujours valide. La mauvaise, c’est qu’une toute petite erreur dans ce principe d’équivalence aurait peut-être permis de poser les bases d’une nouvelle physique, pour marier l’infiniment grand et l’infiniment petit, la relativité générale et la physique quantique, inconciliable pour le moment. Mais surtout une erreur de ce principe d’équivalence est prédite par certaines théories d’unification. Pour aller plus loin, il faudra donc trouver une violation, une erreur du principe d’équivalence avec une précision au-delà de 10 puissance -15, au-delà de 15 chiffres derrière la virgule.

59 min

Un nouveau minéral a été découvert sur la Lune

Il s’agit de l’étude des échantillons rapportés en 2020 par la sonde Chang’E 5, dérivée du nom chinois de la déesse de la Lune. 1 kg 731 grammes de roches lunaires ont été rapportés. Et l’analyse de ces roches montrent la présence d’un nouveau minéral, jamais identifié jusqu’alors. Il s’agit du Changesite-(Y), est une sorte de cristal colonnaire transparent incolore, 6ème minéral à avoir été découvert sur La Lune à ce jour. Une analyse confirmée par l’association internationale de minéralogie et qui fait de la Chine le troisième pays à avoir découvert un nouveau minéral lunaire, après les Etats-Unis et l’ex-Union Soviétique.

58 min

Palmarès du prix Ig-Nobel

Ig-Nobel, contraction d’ignoble et Nobel, est une sorte de parodie des prix Nobel, où sont récompensées des recherches un peu loufoques, des sciences improbables, des questions étranges, qui font d’abord rire puis réfléchir d’après leurs propres termes, mais des recherches toujours scientifiquement menées.

Voici un très courte sélection de la 32e cérémonie. L'Ig-Nobel de médecine est décerné à une équipe de l’université de Varsovie. La question : comment calmer une inflammation de la bouche après des chimiothérapies agressives ? Et il s’avère que la meilleure cryothérapie testée est la crème glacée. Ensuite, l’Ig Nobel de physique est revenu à des chercheurs s’intéressant aux canetons et à leur capacité à nager en formation. Et pour finir, en biologie, le prix a été décerné à deux Brésiliens ayant étudié la constipation chez les scorpions et ses conséquences sur la reproduction de l'espèce.

Merci à Hervé Le Grand pour ses précieuses explications.

Pour aller plus loin

Voici les régions de France qui seront les plus exposées aux chaleurs excessives d’ici à 2050 (Numerama)

Le satellite Microscope a repoussé les limites d'un test de la relativité générale d'Einstein (Futura sciences)

La Chine découvre un nouveau minéral sur la Lune (Science Post)

Cœurs synchrones, scorpions constipés et « pros » du commérage au menu des Nobel de l’improbable (Le Monde)