Des changements environnementaux sont responsables de la diversification des requins

Les carcharhiniformes forment le groupe le plus diversifié de requins, comptant plus de 290 espèces différentes.
Les carcharhiniformes forment le groupe le plus diversifié de requins, comptant plus de 290 espèces différentes. ©Getty - Stephen Frink
Les carcharhiniformes forment le groupe le plus diversifié de requins, comptant plus de 290 espèces différentes. ©Getty - Stephen Frink
Les carcharhiniformes forment le groupe le plus diversifié de requins, comptant plus de 290 espèces différentes. ©Getty - Stephen Frink
Publicité

Au menu du journal des sciences : l’importante diversification des requins, une scène de crime dissimulée il y a 3000 ans, un vaccin contre les infections urinaires et des découvertes scientifiques jugées de moins en moins innovantes

L'origine de la diversification des requins carcharhiniformes

Il s'agit du groupe de requins le plus diversifié, celui qui a le plus d’espèces différentes. On en compte 290, autant des requins de petites tailles comme la roussette que des grands prédateurs comme le requin marteau ou le requin bouledogue.

Ce groupe a aussi une longue histoire évolutive : les plus anciens fossiles datent de 170 millions d’années. Et on en retrouve beaucoup, car les requins, anciens ou actuels, perdent leurs dents et les remplacent continuellement au cours de leur vie.

Publicité

Ces chercheurs ont voulu comprendre comment un groupe si peu diversifié au début de son histoire est-il devenu le groupe dominant de requins aujourd’hui. Pour cela ils ont compilé tout le registre fossile existant… en déterminant, avec des modèles, l’âge d’apparition de chaque espèce. Seulement, on a peu de traces des espèces actuelles dans le registre fossile récent, dans les 20-30 derniers millions d’années. Pour contourner ce problème, ils ont utilisé une seconde approche, en combinant leurs données à de la phylogénie moléculaire, donc en retraçant l’arbre de parenté avec leurs séquences d’ADN.

Résultat, pendant les 80 premiers millions d’années de leur histoire évolutive il se passe peu de choses, on a majoritairement des petites roussettes…. Ensuite, l'apparition de nouvelles espèces s’accélère à la crise crétacé-tertiaire, celle des dinosaures… et finalement un boum de diversification survient dans les trente derniers millions d’années… influencé notamment par le climat, ce qui a des implications actuelles de conservation.

Entretien avec Guillaume Guinot, maître de conférence et paléontologue à l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier et co-auteur de l’ étude

LES MATINS DE CULTURE - 852 JDS / ITW guillaume guinot

1 min

La Méthode scientifique
58 min

La découverte d’une scène de crime vieille de 3000 ans

Un ancestral fait divers découvert en 2008 mais dont les résultats viennent tout juste d’être publiés et sont décryptés dans le magazine Sciences et Avenir. Cette année-là, une équipe d’archéologues travaillent sur l’une des toutes premières villes mesopotamienne : Tell Mohammed Diyab, située dans l’actuelle Syrie. Cette ville aurait pu abriter entre 2000 et 2500 habitants de façon discontinue, au début et au milieu du 2ème millénaire avant l’ère commune.

Sur le sol de l’une des maisons, on remarque une irrégularité : au milieu d’un pavage de cailloux se dessine un cercle. En creusant, les scientifiques découvrent la présence d’un silo, pour stocker les denrées alimentaires… ainsi que deux squelettes, mais rien ne ressemble à une sépulture… Les deux corps n’ont pas été soigneusement disposés sur le dos ou sur le côté comme c’était l’usage mais jetés directement dans la fosse.

Les deux individus ont entre 20 et 30 ans. L’un a été traversé par deux fois par des coups de couteaux quand l’autre n’avait plus de phalanges à sa main gauche. Selon les auteurs, il pourrait donc s'agir d'une scène de crime savamment dissimulée.

Un vaccin pour prévenir les infections urinaires

Ces cystites sont majoritairement causées par les bactéries Escherichia Coli… Pour limiter l’usage des antibiotiques, qui sont parfois peu efficaces contre ces souches, ces chercheurs de l’Université Duke aux Etats-Unis ont voulu créer un traitement préventif.

Pour cela, ils ont rassemblé certaines protéines présentes à la surface de ces bactéries pathogènes, pour déclencher une réponse immunitaire… en les introduisant non pas dans une solution injectable, mais sur un comprimé recouvert de nanofibres… En le plaçant sous la langue de souris, les scientifiques montrent que l’efficacité de ce vaccin sublingual est équivalente à celle d’une forte dose orale d’antibiotiques, mais sans avoir de perturbations du microbiote intestinal. Des résultats qui doivent être confirmés chez l’humain.

Les publications scientifiques deviennent de moins en moins “innovantes”

La production scientifique est exponentielle mais elle est de moins en moins disruptive… C’est ce que démontre une équipe de chercheurs de l’Université du Minnesota. Pour cela, ils ont mis au point un indice de disruptivité… qui caractérise comment ces papiers ont modifié et perturbé le réseau de citations… Par exemple, un article qui change la vision d’une discipline va bouleverser la manière dont on cite les articles du même domaine… En clair, on cesse de citer les anciens, qui deviennent obsolètes et on cite ce nouvel article…

Résultat, sur les 45 millions d’articles, cet indice chute de près de 92% en cinq décennies… Même constat pour les brevets… et cela touche tous les domaines de recherche. On sait que depuis les années 2000 l’environnement de recherche est de plus en plus concurrentiel… associé à ce qu’on appelle le “publier ou périr”, qui pousse les scientifiques à publier le plus régulièrement possible sous peine de ne pas voir avancer leur carrière. Néanmoins, les auteurs notent que le nombre d'études dites hautement perturbatrices est resté à peu près la même… et que la qualité des publications ne semble pas s’être amoindrie.

À réécouter : Publish or perish
LSD, La série documentaire
54 min

Merci à Guillaume Guinot pour ses précieuses explications

Pour aller plus loin

L’étude sur la diversification des requins (Nature Scientific Reports, en anglais)

Petits meurtres entre Mésopotamiens : découverte d'une scène de crime maquillée il y a 3000 ans (Sciences et Avenir)

L’étude sur le crime en Mesopotamie (The Ancient Near East Today, en anglais)

Vers un vaccin contre les infections urinaires (Sciences et Avenir)

L’étude sur le vaccin contre les infections urinaires (Science Advances, en anglais)

La science "disruptive" est en déclin - et personne ne sait pourquoi (Nature, en anglais)

L’étude sur l’innovation des publications scientifiques et des brevets (Nature, en anglais)

L'équipe