Le capteur utilise des atomes de Rubidium refroidis dans un tube à vide.
Le capteur utilise des atomes de Rubidium refroidis dans un tube à vide. ©Getty - ARTUR PLAWGO / SCIENCE PHOTO LIBRARY
Le capteur utilise des atomes de Rubidium refroidis dans un tube à vide. ©Getty - ARTUR PLAWGO / SCIENCE PHOTO LIBRARY
Le capteur utilise des atomes de Rubidium refroidis dans un tube à vide. ©Getty - ARTUR PLAWGO / SCIENCE PHOTO LIBRARY
Publicité

Au menu de ce journal des sciences, un capteur quantique, un sondage révèle comment les Français perçoivent le traitement du changement climatique dans les médias, de la cocaïne produite en laboratoire et le réveil d'un volcan hawaïen.

Parce que pour se positionner en trois dimensions, les bateaux, avions ou sous-marins se servent de ce qu’on appelle la navigation inertielle c'est-à -dire qu’avec des capteurs, des accéléromètres et des gyromètres, il est possible peut déterminer le mouvement et donc la position de l’objet qui navigue. Seulement, ces capteurs ne sont pas assez précis, avec le temps ils dérivent, et donnent une information erronée, donc pour que cela ne pose pas de problème de pilotage dans les airs ou dans la mer, il est nécessaire d'avoir d’une correction, grâce au géo-positionnement par satellite, un GPS donc.

Pour s’en affranchir et gagner en précision, ces chercheurs ont donc créé un capteur inertiel quantique. Ce capteur se décompose en deux parties : au centre, un tube à vide, dans lequel il y a des atomes de Rubidium refroidis. Et ce tube est intégré dans une structure composée par des lasers, des détecteurs et des miroirs.

Publicité

On pose l’ensemble de ce capteur sur un bateau. Les atomes eux ne sont soumis qu’à la gravité. La seule chose qui les fait bouger parce qu’ils sont dans le vide. En revanche, la structure, avec ces miroirs, va suivre le déplacement du bateau. Donc en envoyant des petites salves de laser qui traversent les atomes et vont cogner sur les miroirs, on peut voir d'infimes déplacements, et remonter au déplacement précis du bateau. Ce type de capteur existait déjà pour des surfaces statiques. Mais c'est la première fois qu’un capteur quantique est capable de suivre un mouvement.

Entretien avec Baptiste Battelier, ingénieur de recherche CNRS au laboratoire photonique, numérique nanosciences à l’Institut d’optique de Bordeaux et auteur principal de l’étude.

LES MATINS DE CULTURE - JDS Baptiste Battelier

1 min

Changement climatique : comment les Français perçoivent-ils son traitement par les médias ?

Ce sondage a été réalisé par la Fondation Descartes, sur 2000 Françaises et Français pendant l’été 2022. Et il y a plusieurs enseignements à retenir : d’abord, il y a peu ou pas de climatosceptiques-à peine de 2%. Ensuite, le changement climatique est un sujet qui intéresse, près de la moitié des sondés affirment être de « très » à « extrêmement » intéressés par l’information du changement climatique. 40% de la population s’informent chaque semaine sur le climat, et 20% le fait chaque jour.

En revanche, c’est la manière dont est traitée l’information scientifique qui coince. La moitié des répondants juge le traitement médiatique à la fois trop alarmiste, politisé, militant et moralisateur. Et surtout, selon 63% des sondés, la façon dont ce sujet est traité n’est pas assez rigoureuse scientifiquement, et pour 67% d’entre eux, elle n’est pas assez pédagogique. Enfin, pour une majorité, elle n’est pas assez porteuse de solutions.

Et dernier enseignement de cette étude, les Français et Françaises sont prêts à passer à l’action et à changer certains de leurs comportements individuels, même de manière contrainte. Une large majorité est favorable à l’interdiction de prendre des vols courts quand une alternative existe en train, à l’instauration d'une taxe CO2 sur les produits importés, ou à l’obligation de remplacer un chauffage au fioul ou au gaz pour un système de chauffage moins émetteur en CO2. Mais un des facteurs qui influe le plus sur la perception de ces mesures est la perception de leur réelle efficacité dans la lutte contre le dérèglement climatique. D'où la nécessité de communiquer dans les médias de façon objective, transparente, pédagogique et rigoureuse scientifiquement les effets attendus de chaque mesure.

De la cocaïne produite en laboratoire... à partir de plants de tabac

Le cocaïne est un composé que l’on extrait habituellement des feuilles de coca. Elle est parfois utilisée dans un cadre strictement médical comme anesthésiant, notamment en chirurgie ophtalmique. Donc des scientifiques de l'Académie chinoise des sciences ont cherché à la produire entièrement mais dans une autre plante, Nicotiana benthamiana, une cousine des plantes de tabac.

Ils ont ensuite ajouté tous les gènes codant les enzymes nécessaires à la synthèse de cette molécule à la plante et ont réussi à obtenir environ 400 nanogrammes de cocaïne par feuille séchée. C’est bien moins que les feuilles de coca, qui en produisent 25 fois plus. Mais l’idée est de pouvoir s'affranchir de la production des feuilles de coca et de pouvoir développer, au sein d’autres plants, des molécules similaires à la cocaïne à des fins de recherche.

Le plus grand volcan actif du monde est entré en éruption à Hawaï

Il s’agit du volcan Mauna Loa. Un gigantesque volcan couvrant une surface de 5 000 kilomètres carrés sur Big Island, la plus grande île de l’archipel d’Hawaii. Il culmine à 4.169 mètres et n’était pas entré en éruption depuis 1984.

Une éruption prévisible, selon les vulcanologues, qui ont détecté depuis plusieurs semaines déjà des séismes à son sommet. Les coulées de lave sont surveillées de près et n’ont pour l’instant pas fait de dégâts. La dernière éruption remonte à 1984 et avait duré 22 jours.

Merci à Baptiste Battelier pour ses précieuses explications

Pour aller plus loin

Des capteurs quantiques pour se repérer sans GPS (CNRS)

L’étude sur les capteurs quantiques (Science Advances, en anglais)

Les capteurs, l’autre révolution quantique (Journal du CNRS)

Climat : les Français réclament plus de sciences (Le Point)

Le sondage "Information et Engagement Climatique" (Fondation Descartes)

Une plante de tabac génétiquement modifiée produit de la cocaïne dans ses feuilles (New Scientist, en anglais)

L'étude sur la production de cocaïne dans les plants de tabac (Journal of the American Chemical Society, en anglais)

Des chercheurs produisent de la cocaïne à partir de tabac génétiquement modifié (Trust My Science)

Mauna Lao : le plus grand volcan actif du monde est entré en éruption à Hawaï (Sciences et Avenir)

L'équipe