Selon une étude récente, il y aurait bien eu des métissages entre hommes de Denisova et Homo Sapiens en Asie du Sud Est
Selon une étude récente, il y aurait bien eu des métissages entre hommes de Denisova et Homo Sapiens en Asie du Sud Est - Thilo Parg
Selon une étude récente, il y aurait bien eu des métissages entre hommes de Denisova et Homo Sapiens en Asie du Sud Est - Thilo Parg
Selon une étude récente, il y aurait bien eu des métissages entre hommes de Denisova et Homo Sapiens en Asie du Sud Est - Thilo Parg
Publicité

Homme de Denisova en Asie du Sud Est : la preuve par l'ADN ? Et autres actualités scientifiques

L’Homme de Denisova était bien présent en Asie du Sud Est. C’est ce que démontre une étude parue dans Nature ecology and evolution. Pour parvenir à ce résultat les chercheurs ont analysé le génome de plus de 400 personnes vivant aujourd’hui, dont 200 vivant en Asie du Sud Est, à la recherche de séquence ADN caractéristiques des espèces anciennes d’hominidés. Les résultats apportent la preuve génétique que les humains modernes, les Homo Sapiens, se sont mélangés avec des humains denisoviens en Asie du Sud Est. Dans le même temps cette étude démontre que les Homo Sapiens de la région ne se sont pas accouplés avec les autres espèces du genre homo découvertes dans la région : Homo Floresiensis (découvert en Indonésie) et Homo Luzonensis (découvert récemment aux Philippines). Les auteurs de cette étude restent très intrigués par un autre élément : on n’a toujours pas retrouvé de fossiles d’Homme de Denisova en Asie du Sud Est. Pour l’instant les seuls fossiles connus de cette espèce ont été découverts en Sibérie et au Tibet. L’équipe de chercheurs avance donc une hypothèse pour expliquer cette absence de fossiles de Denisova en Asie du Sud Est. Pour eux il est possible que la diversité de taille chez les Denisoviens ait été plus importante que ce qu’on estimait jusqu’alors, cela signifierait qu’on aurait peut-être déjà découvert des fossiles de dénisoviens dans la région, mais qu’on les ait attribués à d’autres espèces. Ce mystérieux Denisovien du Sud vient une nouvelle fois souligner l’intérêt majeur que représente aujourd’hui l’Asie du Sud Est dans la recherche en paléoanthropologie.

En bref

Découverte d'un artefact datant de 24.000 ans à Vale da Pedra Furada au Brésil

Publicité

Des restes de Théia sont-ils enfouis sous la surface de la Terre ?

Un fossile suggère que les céphalopodes auraient 30 millions d’années de plus que ce que l’on pensait

Les océans se mélangent beaucoup moins que prévu sous l’effet du changement climatique

Une étude préclinique met en lumière un nouveau candidat vaccin dans la lutte contre le Covid-19

Sidaction 2021, c’est ce weekend

Improbablologie : Plus on ment sur le prix d'un vin et plus les gens l'aiment

L'équipe

Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Production