.
. ©Getty - NASA
. ©Getty - NASA
. ©Getty - NASA
Publicité

Les découvertes de la sonde solaire Parker qui a, pour la première fois, traversé l’atmosphère du Soleil ; et autres actualités scientifiques

On commence avec une étude parue dans la revue « Physical review letters » : pour la première fois, Parker Solar Probe a pénétré l’atmosphère du Soleil. En ce moment, l’héliophysique est en pleine effervescence. Cette sonde de la Nasa a embarqué avec elle des instruments pour mesurer le vent solaire, un gaz ionisé fait de particules électriques qui s’échappent du Soleil en permanence et qui se propagent vers toutes les planètes du Système solaire. Le 28 avril dernier, la sonde a traversé la couronne solaire et s’est rapprochée suffisamment pour arriver en dessous du point d’Alfven : une région où nous ne sommes jamais allés. Parker Solar Probe y a passé 5 heures et son bouclier thermique a tenu. Ainsi, pour la première fois, nous avons des mesures in situ de cette région. Plus la mission avance, plus on va se rapprocher du Soleil. On attend donc les résultats du dixième passage de la sonde, tandis que quatorze autres sont prévus. C’est l’équivalent, pour les sciences solaires, du premier atterrissage lunaire. 

Léa Griton est maître de conférences à Sorbonne Université et chercheuse au LESIA de l’Observatoire de Paris.

Publicité

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS LEA GRITON

2 min

La Méthode scientifique
59 min
La Méthode scientifique
58 min

Sanofi : encore un nouveau retard pour le laboratoire Français 

Hier, le laboratoire Français Sanofi a annoncé un nouveau retard pour la sortie de son candidat vaccin contre le CoVid-19. Après avoir abandonné en septembre son candidat vaccin à ARN messager, après un report de 6 mois sur son actuel vaccin à protéine recombinante, voici donc un nouveau retard pour Sanofi. Les essais cliniques de phase 3 ne sont pas encore aboutis. C’est pourtant la dernière étape avant d’obtenir une autorisation de mise en vente. Les résultats devaient être prêts pour la fin de l’année, pour une mise en vente en 2022, mais le laboratoire doit encore collecter plus de donnés et notamment, inclure un plus grand nombre de participants qui n’ont encore jamais été contaminés par le virus. Les résultats ne seront donc pas prêts avant le 1er trimestre  2022. Sanofi a annoncé qu’un vaccin français : « ne sera peut-être pas pour une troisième dose. Ce sera peut-être pour une quatrième dose » 

Le microbiome marin a évolué pour digérer le plastique 

Selon une étude parue dans la revue  « Microbial Ecology », le microbiome marin a évolué pour digérer le plastique. Une équipe Suédoise a analysé des échantillons d’ADN environnemental des sols et des océans du monde entier. Les chercheurs ont fouillé, dans l’ADN microbien, la présence de gènes qui codent pour des enzymes qui dégradent le plastique (tous les organismes vivants produisent des enzymes pour métaboliser les aliments). Ils ont découvert 30.000 « homologues » enzymatiques, capables de dégrader dix types de plastique différents. De plus, les niveaux d’enzymes microbiennes mesurées sont particulièrement élevés dans les zones particulièrement polluées ; des taux qui sont directement corrélés. Certes, cette étude montre la grande résilience de la vie microbienne mais pour les chercheurs, c’est une preuve supplémentaire de l’ampleur de la pollution plastique. 

La Méthode scientifique
58 min

Les Néandertaliens ont défriché des forêts 

Enfin, selon une étude parue dans la revue "Scientific Reports", les Néandertaliens ont défriché des forêts. Cette équipe allemande a analysé le site « Neumark-Nord » en Allemagne, vieux de 125.000 ans et qui a été occupé par les Néandertaliens. Les données paléo-environnementales et archéologiques nous apprennent que d’une part, cette zone est beaucoup moins boisée que les régions aux alentours et d’autre part, qu’il y a eu une forte utilisation du feu. Lors de l’apparition des Néandertaliens dans cette zone, on voit un pic des dépôts de charbon de bois laissés par les incendies. Les Néandertaliens auraient donc brulé la végétation pour sculpter le paysage. Voici un exemple précoce du rôle des hominidés dans la transformation des écosystèmes. 

L'équipe