Résultat négatif du test en utilisant un dispositif de test rapide pour COVID-19. - Photos
Résultat négatif du test en utilisant un dispositif de test rapide pour COVID-19. - Photos ©Getty - VioletaStoimenova
Résultat négatif du test en utilisant un dispositif de test rapide pour COVID-19. - Photos ©Getty - VioletaStoimenova
Résultat négatif du test en utilisant un dispositif de test rapide pour COVID-19. - Photos ©Getty - VioletaStoimenova
Publicité

Deux grandes études sur les meilleures protections contre le virus, et autres actualités scientifiques.

Selon deux études parues dans la revue  The Lancet Infectious Diseases, la meilleure immunité contre le CoVid-19 est l’immunité hybride.

La première est brésilienne, la seconde est suédoise : il s'agit de deux études de cohorte rétrospective. Les chercheurs ont regardé les données de santé d’un très grand nombre de personnes, à savoir plus de 200.000 pour le Brésil et plus de 2 millions pour la Suède. L’objectif était d’estimer la fréquence des réinfections au SARS-CoV-2, en fonction des différentes situations d'infections, d'immunité et de vaccination. Dans ces deux travaux, une protection importante contre les réinfections est observée avec l'immunité naturelle, avec une diminution des risques de 87 % et ce, jusqu’à 20 mois après l’infection initiale et avec un impact aussi important sur les hospitalisations. Toutefois, le tiercé gagnant en termes d’immunité est ce qu’on appelle l’immunité « hybride », c'est-à-dire une infection suivie de deux doses de vaccins.

Publicité

Jean-Daniel Lelièvre est médecin spécialiste de la vaccination et expert pour la Haute Autorité de Santé et pour l’OMS.

Omicron : un nouveau sous-variant peut-être identifié en Chine

Hier, selon l’agence de presse nationale chinoise « Xinhua» , un sous-variant d’Omicron aurait été identifié en Chine.

La Chine vient de durcir ses mesures anti-CoVid en confinant les 25 millions d’habitants de Shanghai, la ville la plus peuplée du pays. Hier, le pays a enregistré un nouveau record de contaminations, avec plus de 13.000 cas positifs en une seule journée. Les autorités chinoises ont annoncé hier la découverte d’une mutation du variant Omicron, qui n’avait encore jamais été répertoriée. C’est ce qui ressort des données de séquençage d’un cas isolé de la ville de Suzhou, située à 70 kilomètres de la ville de ​Shanghai. Pour l’heure, nous avons peu d’informations à propos de ce sous-variant.

L’exoplanète la plus lointaine est une jumelle de Jupiter

Selon une prépublication parue sur le site arXiv, nous aurions peut-être découvert l’exoplanète la plus lointaine à ce jour.

Grâce au télescope spatial Kepler, qui a joué un rôle majeur dans la chasse aux exoplanètes en identifiant près de 3.000 d'entre elles, nous aurions peut-être découvert une exoplanète située à 17.000 années-lumière de nous. Cette planète ressemble curieusement à notre Jupiter à nous. Elle a à peu près la même masse puisqu'elle fait 1,1 fois la masse de Jupiter, et elle orbite autour de son soleil à environ la même distance, soit à 4,4 unités astronomiques, contre 5,2 unités astronomiques pour notre Jupiter. Cette exoplanète jumelle très lointaine a été repérée grâce à un phénomène de microlentille gravitationnelle, qui permet de créer comme un effet de loupe sur l’Univers lointain.

57 min

Les automnes plus chauds tuent les papillons

Enfin, selon une étude parue dans la revue Functional Ecology, le réchauffement climatique tue les papillons et pas seulement à cause des printemps plus chauds…

Une équipe européenne a mené une expérience en laboratoire avec 450 chrysalides de Piéride du navet, une espèce de papillons qui entre en diapause à l’automne afin d’affronter l’hiver. Les chercheurs ont simulé des conditions automnales, à 15, 20 ou 25°C, pendant 16 semaines, puis des conditions hivernales à 2°C pendant 24 semaines. Il se trouve que plus les températures sont élevées à l’automne, plus le taux de survie est faible. Les mesures métaboliques ont montré qu’avec la hausse des températures, les papillons consomment plus d’énergie et perdent plus du poids, au point de ne pas pouvoir émerger au printemps. Selon les auteurs, d’autres espèces doivent être touchées par ce phénomène.

58 min

L'équipe

Natacha Triou
Natacha Triou
Natacha Triou
Production