. ©Getty - luismmolina
. ©Getty - luismmolina
. ©Getty - luismmolina
Publicité
Résumé

L'influence des hormones clés du rythme circadien sur les cellules cancéreuses circulantes, et autres actualités scientifiques.

En savoir plus

Une découverte inattendue est publiée dans la revue « Nature » : les cellules cancéreuses se propagent essentiellement durant le sommeil.

C’est un processus qui s’appelle l’intravasation : c’est lorsque les cellules cancéreuses se détachent de la tumeur pour entrer dans la circulation sanguine. Une équipe de Zurich, en Suisse, a fait différents prélèvements, à différents moments de la journée ou de la nuit, chez 30 femmes atteintes d'un cancer du sein, et sur des modèles de souris. Jusqu’à présent, on pensait que les cellules cancéreuses du sein se propageaient 24h sur 24. Ces chercheurs démontrent, sur les souris comme chez les patientes, que le taux de cellules cancéreuses circulantes dans le sang est variable en fonction des phases d’activité ou de repos. Par ailleurs, ils observent une augmentation significative lors du sommeil : 78% des cellules cancéreuses circulantes proviennent des échantillons de nuit des patientes. Cela ne veut pas dire qu’il faut arrêter de dormir ! En revanche, cette découverte va avoir des conséquences sur la recherche en oncologie et sur nos stratégies thérapeutiques.

Publicité

Stéphanie Gandemange est professeur des universités à l’Université de Lorraine au laboratoire CRAN : Biologie, Signaux et Systèmes en Cancérologie et Neurosciences.

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS Stephanie Grandemange

2 min

59 min
58 min

Thiomargarita magnifica : la plus grande bactérie du monde

Selon une étude parue dans la revue « Science », nous avons découvert la plus grosse bactérie au monde : Thiomargarita magnifica. Elle est si grande que l’on peut la voir à l’œil nue, sans microscope. Dans les mangroves de Guadeloupe, une équipe franco-américaine a découvert de longs filaments blancs, d’environ 1 centimètre de long. Vu leur taille, les chercheurs ont d’abord cru qu’il s’agissait d’eucaryotes. Pourtant, les analyses par microscopie électronique et par séquençage génomique ont révélé qu’il s’agissait bien d’une magnifique mégabactérie, avec une organisation membranaire complexe. Les bactéries mesurent environ 2 micromètres de long (soit 0,0002 centimètre). Autrement dit, en termes d’échelle, c’est comme si nous rencontrions un humain de la taille du mont Everest. Thiomargarita magnifica rejoint donc le curieux bestiaire bactérien.

Des chimpanzés jouent à des jeux vidéo

Selon une étude parue dans la revue "Science Advances", des chercheurs ont fait jouer des chimpanzés à des jeux-vidéo.

Les chercheurs d'anthropologie évolutive de l’Institut Max Planck ont appris à 6 chimpanzés d’un zoo à se servir d’un écran tactile, pour jouer à un jeu de réalité virtuelle, plus précisément un jeu vidéo dans lequel le singe doit se rendre jusqu’à un arbre pour cueillir un fruit.

Lorsqu’il y parvenait, le singe été récompensé par un vrai fruit. D’une part, les primates ont su se déplacer dans un environnement virtuel. D’autre part, cette expérience permet aux chercheurs d’analyser les compétences en navigation des primates, et à mieux comprendre comment ils se déplacent dans une jungle, même lorsqu’ils sont en captivité.

Odeurs corporelles : de la chimie, dans la chimie sociale

Enfin, toujours dans la revue « Science Advances », nous avons tendance à devenir ami avec des personnes qui partagent la même odeur que nous. Les mammifères terrestres que nous sommes se reniflent constamment. Lors d’une nouvelle rencontre amicale, il nous arrive parfois d’avoir un coup de cœur immédiat et de nous sentir intime depuis longtemps. Cela a peut-être quelque chose à voir avec nos odeurs corporelles. Une équipe israélienne a recruté 20 duos d’amis du même sexe, et ont échantillonnés leurs odeurs corporelles. A l’aide d’un Noze (un nez électronique équipé de capteurs pour analyser la composition chimique), les chercheurs montrent que les signatures olfactives d’amis sont statistiquement plus proches que les odeurs entre non-amis. De plus, selon les fragrances de chacun, nous pourrions même prédire ce lien affectif. Selon les auteurs, cette étude prouve « qu'il y a bien de la chimie dans la chimie sociale ».

58 min
Références

L'équipe

Natacha Triou
Production