Breakthrough Prizes 2022 : le Français Pascal Mayer récompensé

.
. ©Getty - Science Photo Library
. ©Getty - Science Photo Library
. ©Getty - Science Photo Library
Publicité

Le biophysicien est l’auteur d’une innovation qui a révolutionné les technologies d’analyse d’ADN ; et autres actualités scientifiques de la semaine.

Les lauréats des Breakthrough Prizes 2022 ont été annoncés hier. Ce sont un peu les Oscars des Sciences. Dans la catégorie «  Science de la vie », le Français Pascal Mayer a été récompensé. Ce prix américain est doté de 3 millions de dollars, contre un million, pour un prix Nobel. Aux cotés de deux britanniques, Pascal Mayer (docteur en biophysique de l’Université de Strasbourg et dirigeant de la société « Alphanosos ») a reçu hier cette prestigieuse récompense. 

Le biophysicien Pascal Mayer récompensé au Breakthrough Prize
Le biophysicien Pascal Mayer récompensé au Breakthrough Prize
© AFP - Julie C. MAYER

Durant l’été 1996, il a  développé une technique qui a révolutionné les technologies d’analyse d’ADN. Il a inventé la technique de séquençage massif en parallèle. Avant cette innovation, on appliquait la très longue méthode de séquençage de Sanger, qui consiste à couper de l’ADN en morceaux, et à n’avoir qu’un morceau d’ADN par tube à essai. Grâce à cette innovation, le séquençage génomique est devenu un million de fois plus rapide et beaucoup moins cher. Les applications sont importantes. C’est grâce à cette méthode qu’en janvier 2020, on a rapidement obtenu la séquence du SARS-CoV-2 et que l’on continue de suivre, au jour le jour, les mutations génétiques des différents variants.

Publicité

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS PAscal MAyer

2 min

En bref

- Pour limiter le réchauffement à 1,5°C, il faudrait laisser 60% du pétrole et du gaz dans le sol, et 90% du charbon 

- La plus grande usine au monde de captage de CO2 dans l’air vient de devenir opérationnelle

- Vers le développement d’opioïdes sans effets secondaires pour lutter plus efficacement contre la douleur

- Date prévue de lancement du télescope James Webb Space Telescope : 18/12/2021

Improbablologie : Les lauréats des IG-Nobel 2021

Le Journal de la SF

Voir Mars et mourir 

Une étude estime les risques en terme de radiation sur les astronautes qui se rendraient sur Mars ; et autres actualités science-fictionnesques.

.
.
© Getty - Science Photo Library

Selon une étude parue dans la revue « Space weather », nous ne pourrions pas rester sur Mars plus de 4 ans. Cette étude vise à évaluer les risques en terme de radiation sur les astronautes qui se rendraient sur Mars.  En effet, un voyage Terre-Mars dure 6/7 mois, et avec le retour, c’est forcément un an. Si on y reste un peu peu de temps, et compte tenu de la période synodique, on arrive vite à des voyages de 2 ans. Or, on sait que la planète a perdu son champ magnétique et que tout être humain à sa surface sera exposé au rayonnement spatial. Cette équipe internationale a combiné des modèles géophysiques de radiation des particules avec des modèles sur les limites que peuvent tolérer les êtres humains. Selon leurs résultats, nous ne pourrions rester sur Mars que 4 ans. Les chercheurs ont aussi déterminé à quel moment il était préférable de faire ce voyage. 

David Mimoun est professeur en astrophysique et en technologie spéciale à l’ ISAE-SUPAERO à Toulouse. Il travaille sur la mission InSight et sur la mission Perserverance.

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS David Mimoun

2 min

En bref

- Le bras du robot en bois est alimenté par des muscles en plastique

- Des scientifiques préparent le premier robot humanoïde volant

- Un festival entièrement dédié Dune va se tenir en France

- Guillermo del Toro’s cabinet of curiosities bientôt sur Netflix ?

L'équipe