le 29 août 2019 : une coupe transversale d'un organoïde cérébral ©Getty - laboratoire Muotri à l'UC San Diego
le 29 août 2019 : une coupe transversale d'un organoïde cérébral ©Getty - laboratoire Muotri à l'UC San Diego
le 29 août 2019 : une coupe transversale d'un organoïde cérébral ©Getty - laboratoire Muotri à l'UC San Diego
Publicité
Résumé

Le développement d'organoïdes cérébraux interroge la communauté scientifique et autres actualités scientifiques.

En savoir plus

Le Congrès Neuroscience 2019, qui se tient actuellement à Chicago, est animé par des questions éthiques au sujet des organoïdes-cérébraux, de minuscules cerveaux de synthèse que l’on cultive en laboratoire depuis une dizaine d’années. Les avancées dans ce domaine sont très rapides, à tel point que selon de récentes études, on obtient des structures complexes capables d’activités cérébrales. Pendant ce Congrès, les chercheurs du Green Neuroscience Laboratory de San Diego suggèrent que nous sommes sur le point de développer des organoïdes-cérébraux doués d’une sensibilité ou de certains états de conscience. Par conséquent, ils demandent des cadres éthiques pour les futures recherches. Le résumé publié lundi pose une question : quels sont les seuils pour déterminer la sentience, c’est-à-dire les capacités de sensibilité et de conscience ?

Interview avec Alexandra Gros, post-doctorante au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon.

Publicité

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Alexandra Gros

8 min

58 min

Le processeur quantique de Google

Google a publié aujourd’hui dans Nature l’étude sur son nouveau processeur quantique. Il s’agit du Sycamore, un processeur sur 53 qubits, capable, selon le papier, de réaliser une opération de calcul en 200 secondes, alors que le plus performant des supercalculateurs prendrait environ 10.000 ans pour effectuer ce calcul. 

Néanmoins, son concurrent IBM appelle à relativiser l’annonce. Selon lui, Google n’a pas atteint la suprématie quantique. Dans un article publié sur ArXiv, il montre théoriquement comment un ordinateur classique peut réaliser cet algorithme en - non pas 200 secondes - mais en seulement deux jours et demi.

58 min

Une agriculture 100% bio : quels effets sur les émissions de gaz à effet de serre ?

Une étude publiée hier dans Nature a évalué les effets d’un passage à une agriculture 100% bio en Angleterre sur les émissions de gaz à effet de serre. Dans la presse, on peut lire que de passer à un tout bio agricole augmenterait les émissions de CO2, sauf que... il s’agit d’un raccourci. En effet, selon cette étude britannique, les émissions des exploitations individuelles diminueraient, mais en revanche, les rendements chuteraient. Pour compenser ce déficit, il faudrait importer plus de nourriture. Ce n’est pas l’agriculture en elle-même qui ferait augmenter ces émissions de CO2, mais l'activité de cet import.

L'insoupçonnée mémoire du crabe

Selon une étude dans Biology letters, les crabes peuvent se souvenir de leur chemin dans un labyrinthe. Une équipe anglaise a fait des expériences et a placé des crabes dans un labyrinthe avec, à la sortie, une moule comme récompense alimentaire. En seulement trois essais, les crabes trouvent directement la bonne route. Deux semaines plus tard, ils se souviennent du chemin sans faire d’erreur. Bien que leur cerveau soit beaucoup plus petit que celui d’autres animaux, cette étude montre que - contrairement à ce que l’on pensait - les crustacés ont des capacités cognitives d'apprentissage complexes.

Références

L'équipe

Natacha Triou
Natacha Triou
Natacha Triou
Production