. ©Getty -  101cats
. ©Getty - 101cats
. ©Getty - 101cats
Publicité
Résumé

Ou comment réorienter les molécules déjà existantes ; et autres actualités scientifiques de la semaine.

En savoir plus

Il y a la course au vaccin, mais il y a toujours la course aux traitements. Selon une étude parue dans Nature Communications : un antiviral utilisé contre un coronavirus félin pourrait-être efficace contre SARS-CoV-2. Cette étude illustre bien la stratégie actuelle qui vise à s’intéresser à des molécules que l’on connait déjà, pour les réorienter thérapeutiquement. Ces chercheurs canadiens ont testé du GC 376 : un promédicament que l’on utilise contre la péritonite infectieuse féline, un coronavirus mortel chez le chat. Le GC 376 est un inhibiteur de protéase qui ralentit la réplication du virus. Dans leur expérience in vitro, ils ont montré qu’il était aussi efficace pour inhiber la réplication virale du SARS-CoV-2. Les résultats sont encourageants, des essais cliniques viennent donc d’être lancés pour tester ce médicament sur l’humain.

Entretien avec Isabelle Imbert est professeure d’Université à Aix-Marseille Université et spécialiste des CORONAVIRUS

Publicité

Le bitume, plus polluant que les voitures ?

Selon une étude partie dans Science Advances : dans les grandes villes, l'asphalte peut-être plus polluante que les voitures. Les routes elles-mêmes peuvent en fait rejeter plus de polluants atmosphériques que les voitures qui roulent dessus... Voici la conclusion ubuesque de cette équipe américaine. Par spectrométrie de masse à haute résolution, ils ont analysé les émissions de l’asphalte, placé dans différentes conditions et notamment sous de fortes températures. Lors de journées chaudes et ensoleillées, la substance libère des mélanges complexes de composés organiques volatiles, y compris des polluants dangereux. Selon les auteurs, le bitume pourrait être un contributeur majeur à la pollution de l'air dans les zones urbaines.

En ultra bref

- Les cellules embryonnaires se parlent pour s’organiser

- L'ISS a toujours des fuites d'air et la recherche d'un trou prend plus de temps que prévu

- Le gouvernement réfléchirait enfin à lister l’endométriose comme affection de longue durée

Improbablologie : Le FBI enquête sur le rapport du pilote et sur un `` gars dans un jetpack '' volant dans les airs à proximité d'avions à Los Angeles

Références

L'équipe

Natacha Triou
Production