France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Le lieu d'arrivée des migrants à Munich en septembre 2015
Le lieu d'arrivée des migrants à Munich en septembre 2015
© Radio France - Bruno Cadène

Deux banderoles : l’une clame Willkommen et ils sont des centaines à applaudir, dans la gare de Munich, capitale de la riche Bavière.

L’autre hurle « Ebola dans les Jobcenters » ou encore « L’intégration est un doux rêve d’idiots », brandie par des sexagénaires respectables où des crânes rasés.

Publicité

Ces slogans fleurissent depuis plus d’un an à Dresde par exemple, un ancien Land de l’Est.

L’Allemagne est tiraillée entre ces deux mouvements : une solidarité, presque une euphorie dans l’accueil, inédite depuis des années, s’est emparée de ** ceux qui reçoivent à bras ouvert déjà plus de 300.000 réfugiés, depuis janvier.**

L’autre visage de l’Allemagne sombre, que redoute le président Gauck, s’illustre dans les 305 actes racistes commis depuis janvier toujours, contre des foyers d’immigrés.

Le défi est immense, même dans une nation riche et heureuse : 91% des Allemands se disent satisfaits de la situation dans leur pays. Ils vont débourser 6 milliards d'euros pour l’arrivée des réfugiés et le budget restera à l’équilibre. Sans immigrés, l’Allemagne perdrait 6 millions d’habitants en une décennie.

**Seulement, que deviendront-ils ? Aujourd’hui, 5% seulement des députés allemands ont un parent d’origine étrangère, le chômage frappe 2 fois plus fort la population immigrée et la double nationalité, n’existe que depuis l’an dernier. **

Ce reportage de **Bruno Cadène ** débute en gare centrale de Munich, épicentre de l'arrivée des réfugiés dans des trains en provenance de la frontière autrichienne.

Vous suivrez ensuite le processus d'accueil : comment la police munichoise reçoit les migrants et comment les médecins les examinent, avant qu'ils ne partent vers des lieux d'hébergement.

Magazine dans le cadre d'une journée spéciale sur "Les routes de l'exil"

Dons de bénévoles à Munich, pour les réfugiés, en septembre 2015
Dons de bénévoles à Munich, pour les réfugiés, en septembre 2015
© Radio France - Bruno Cadène
Bus de volontaires pour accueillir les réfugiés à Munich
Bus de volontaires pour accueillir les réfugiés à Munich
© Radio France - Bruno Cadène
Réfugiés : le plan de répartition de la Commission européenne
Réfugiés : le plan de répartition de la Commission européenne
Markus Messling et Bruno Cadène
Markus Messling et Bruno Cadène
© Radio France - Céline Leclère
Références

L'équipe

Tara Schlegel
Production
Catherine Petillon
Collaboration
Annie Brault
Réalisation
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration