Publicité
En savoir plus

Elle fut la première à relayer les messages d'Oussama Ben Laden, laissant ses rivales occidentales outrées et distancées.Les thèses islamistes y tiennent dit-on une place excessive.Mais loin des prêches religieux, on y a vu pourtant aussi des images de révolution, de soulèvements arabes plus poignantes que partout ailleurs. Montrer "Un point de vue ... et son contraire" tel le slogan affiché d'Al Jazeera. De fait, jamais auparavant une chaîne arabe n'avait sollicité la parole d'officiels israéliens. Dans ses locaux rutilants du Qatar (découvrez le diaporama exclusif ci-dessous ) - via sa quarantaine de bureaux à travers le monde - avec ses 3000 collaborateurs, la petite péninsule - comme le proclame son nom - est devenue tentaculaire. Mais est-elle aussi impartiale et professionnelle que le proclament ses journalistes vedettes ? Que dit-elle du feu qui couve dans les monarchies pétrolières ? Comment est-elle perçue dans les foyers arabes ? Al Jazeera, bras médiatique des soulèvements arabes, c'est un reportage de Nabila Amel .

Diffusion en duplex de Bayeux, à l'occasion du Prix des correspondants de guerre.

Publicité