Distribution d'aide humanitaire par l'ONG Care dans le sud du Malawi
Distribution d'aide humanitaire par l'ONG Care dans le sud du Malawi
Distribution d'aide humanitaire par l'ONG Care dans le sud du Malawi -  Ndidza Chisanu  / Care international
Distribution d'aide humanitaire par l'ONG Care dans le sud du Malawi - Ndidza Chisanu / Care international
Distribution d'aide humanitaire par l'ONG Care dans le sud du Malawi - Ndidza Chisanu / Care international
Publicité
Résumé

Cette année, El Niño a été le plus virulent depuis trois décennies et il frappe des populations déjà fragilisées, des terres déjà appauvries. Il a semé la dévastation au Malawi, ce petit pays d'Afrique australe, coincé entre le Mozambique, la Tanzanie et la Zambie. Reportage.

avec :

Eric Guilyardi (directeur de recherches au CNRS au Laboratoire d'Océanographie et du Climat. Océanographe et climatologue), Pascal Canfin (Député européen Renew Europe, président de la Commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire au Parlement européen).

En savoir plus

Est-ce parce qu'il porte le doux nom d'El Niño que ses ravages se produisent dans le silence de la communauté internationale ?

Il est pourtant à l'origine de la pire crise humanitaire mondiale. 60 millions de personnes parmi les plus pauvres, 60 millions d'oubliés dénoncent les organisations humanitaires, souffrent des conséquences d'El Niño. Ce phénomène climatique naturel qui frappe toutes les régions tropicales. C'est l'augmentation de la température des eaux de surface de l'Océan pacifique qui entraîne de nombreuses modifications du climat mondial. Phénomène qui revient tous les 3 à 7 ans avec son cortège de sécheresse, de pluies torrentielles et d'inondations, de cyclones.

Publicité

Cette année, El Niño a été le plus virulent depuis trois décennies et il frappe des populations déjà fragilisées, des terres déjà appauvries. Il a semé la dévastation au Malawi, ce petit pays d'Afrique australe, coincé entre le Mozambique, la Tanzanie et la Zambie. Le président a décrété l'état d'urgence au mois d'avril dernier. La sécheresse a succédé à de dramatiques inondations l'an dernier, dues au dérèglement climatique. C'est l'impact cumulé de ces catastrophes successives sur des populations et des terres déjà éprouvées qui est redoutable et l'on craint que ces phénomènes extrêmes ne s'accélèrent avec le réchauffement de la planète. Au point que l'on se demande s'il sera possible de s'adapter à ce chaos climatique.

Reportage de Véronique Rebeyrotte, présenté cette semaine par Marie-Pierre Vérot.

Distribution d'aide humanitaire par l'ONG Care dans le sud du Malawi
Distribution d'aide humanitaire par l'ONG Care dans le sud du Malawi
- Ndidza Chisanu / Care international
Distribution d'aide alimentaire de Care dans une école
Distribution d'aide alimentaire de Care dans une école
© Radio France - Véronique Rebeyrotte

Les populations ont été "relocalisées" après les inondations de l'an dernier

- Ndidza Chisanu / Care international
- Ndidza Chisanu / Care international
- Ndidza Chisanu / Care international
- Ndidza Chisanu / Care international

C'est cette rivière qui a débordé et causé le drame évoqué dans le reportage :

© Radio France - Véronique Rebeyrotte
- Ndidza Chisanu / Care international

Et cette année, c'est donc la sécheresse qui a ravagé le pays :

© Radio France - Véronique Rebeyrotte
Mieczyslaw Mietek, délégué du PAM, Programme alimentaire mondial au Malawi
Mieczyslaw Mietek, délégué du PAM, Programme alimentaire mondial au Malawi
© Radio France - Véronique Rebeyrotte
Rose F. Tchwenko, de CARE Malawi
Rose F. Tchwenko, de CARE Malawi
© Radio France - Véronique Rebeyrotte

A découvrir aussi sur le web

Sécheresse en Afrique australe : l’aide aux populations se chiffre à un milliard de dollars, Jeune Afrique (29 juillet 2016)

Face à la sècheresse au Malawi, le PAM commence une opération d'urgence sans précédent (21 juillet 2016)

Malawi : état de catastrophe naturelle, BBC (avril 2016)

El Niño, l’enfant terrible du climat est de retour, CNRS, octobre 2015. Par Grégory Fléchet

L'action de Care au Malawi

Climat : « Après El Niño, La Niña entrera en jeu à partir de juillet-août », Le Monde, mai 2016. Entretien avec Jérôme Vialard, climatologue, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement et membre du laboratoire Locean

Références

L'équipe

Tara Schlegel
Production
Annie Brault
Réalisation
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration