Le 7 décembre dernier, 45.000 personnes ont manifesté pour l'indépendance de la Catalogne à Bruxelles.
Le 7 décembre dernier, 45.000 personnes ont manifesté pour l'indépendance de la Catalogne à Bruxelles.
Le 7 décembre dernier, 45.000 personnes ont manifesté pour l'indépendance de la Catalogne à Bruxelles.  ©AFP - Emmanuel Dunand
Le 7 décembre dernier, 45.000 personnes ont manifesté pour l'indépendance de la Catalogne à Bruxelles. ©AFP - Emmanuel Dunand
Le 7 décembre dernier, 45.000 personnes ont manifesté pour l'indépendance de la Catalogne à Bruxelles. ©AFP - Emmanuel Dunand
Publicité
Résumé

Les Catalans sont appelés aux urnes, jeudi, après la dissolution de l'exécutif catalan par Madrid. L'Espagne vit depuis quelques mois une situation inédite, historique. Pour mieux comprendre la crise catalane, voici une immersion dans le monde indépendantiste, avec le reportage d'Annabelle Grelier.

avec :

Stéphane Michonneau (professeur d’histoire contemporaine à l’université de Lille 3, auteur d’une thèse publiée aux PUR, intitulée « Barcelone. Mémoire et identité », l’un des contributeurs de « Histoire de l'Espagne contemporaine », ed Armand Colin.).

En savoir plus

"Ce sont les élections les plus importantes de notre histoire, qui écriront la chronique du siècle". Voilà comment l’ancien président de Catalogne, Carles Puigdemont présente les élections régionales de jeudi prochain. Pour comprendre l’ampleur de l’enjeu, il faut rappeler le mois d’octobre absolument fou qu’a vécu la Catalogne. 

Il y a d’abord, le 1er octobre, ce référendum d’autodétermination, jugé illégal par le gouvernement central. Le scrutin a lieu, malgré l’intervention parfois violente de la police. La participation ne dépasse pas 43%, mais les indépendantistes revendiquent la victoire, avec 90% de oui.

Publicité

Des Catalans, favorables ou opposés à l’indépendance, se succèdent dans les rues. La crise politique culmine le 27 octobre avec la déclaration d’indépendance unilatérale du Parlement catalan. 

La sanction tombe immédiatement : Madrid recourt à l’article 155 de la Constitution, et place la région sous tutelle. Mariano Rajoy destitue le gouvernement régional et dissous le Parlement. Un nouveau scrutin est convoqué.

Le feuilleton ne s’arrête pas là puisque, le 30 octobre, le président déchu s’exile à Bruxelles, avec quatre de ses ministres. Ils sont toujours recherchés par la justice espagnole pour "rébellion et sécession", tandis que d’autres responsables indépendantistes attendent, en prison, d’être fixés sur leur sort.

"De Barcelone à Bruxelles : le combat des indépendantistes Catalans  ", un magazine signé Annabelle Grelier.

A découvrir aussi en ligne :

- Catalogne, la guerre des mots. Envoyé Spécial. Un reportage de Laura Aguirre de Carcer et Wandrille Lanos, diffusé le 14 décembre 2017.

- Catalogne : une longue histoire de tensions avec Madrid. Éclairage avec Barbara Loyer, spécialiste de la géopolitique de l'Espagne. France 24, 22 sept 2017.

- Catalogne : pourquoi l’Union européenne refuse d’intervenir. Le Monde. Par Cécile Ducourtieux (Bruxelles, bureau européen), le 7 oct 2017.

Le 7 décembre à Bruxelles, les indépendantistes catalans manifestent, sous le thème "wake up Europe"
Le 7 décembre à Bruxelles, les indépendantistes catalans manifestent, sous le thème "wake up Europe"
© Radio France - Annabelle Grelier
© Visactu
Références

L'équipe

Aurélie Kieffer
Production
Annie Brault
Réalisation
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration