Les jeunes LR à Saint-Quentin
Les jeunes LR à Saint-Quentin ©Radio France - Christine Moncla
Les jeunes LR à Saint-Quentin ©Radio France - Christine Moncla
Les jeunes LR à Saint-Quentin ©Radio France - Christine Moncla
Publicité

Loin des querelles d'appareil, les militants voudraient, tout simplement, refaire de la politique.

Avec
  • Antoine Jardin docteur et chercheur associé au Centre d'études européennes de Sciences Po
  • Julien Fretel Professeur de science politique à l'Université Paris 1-Panthéon Sorbonne, il a codirigé "L'entreprise Macron" (PUG, 2019)

Ils rêvent d’atteindre le demi-million de militants. C’est même l’objectif affiché par Jean-Christophe Cambadélis, tout comme Nicolas Sarkozy : la barre des 500 000 pour l’année de la présidentielle,  2017.

Alors qu’en réalité les chiffres actuels n’ont rien à voir. L’ex-UMP premier parti a 178 920 encartés à jour de cotisation. Mais 97 440 militants seulement ont voté pour choisir le nouveau nom du parti - et encore était-ce un vote électronique, au moment du Congrès pour la refondation en mai dernier. 

Publicité

Côté socialiste c’est pire encore, 130 000 actifs c'est-à-dire ayant moins de deux  ans de retard dans le paiement de leur cotisation. Et 65 000 (seulement) adhérents qui départagent, au dernier Congrès, les différentes motions. On est très très loin du demi-million.

Les deux principales familles politiques sont en mal de bras. Seul le Front National a vu ses troupes s’étoffer – il y a 10 fois plus de militants qu’en 2007 –soit plus de 80 000 mais la moitié à peine vote, là encore, au moment du Congrès.  

Il faut se rendre à l’évidence le temps des partis de masse est révolu, quand les Communistes pouvaient brandir leurs 800 000 cartes.

1% à peine de la population milite vraiment dans un parti. Et à l’heure d’un remaniement ministériel très tactique, où les ralliements l’ont emporté sur les convictions, les militants se désespèrent de ne plus voir leurs idées relayées par les appareils.

 Reportage de Christine Moncla réalisé par **Annie Brault

**Musique : marcassin.hurlant

L'équipe

Tara Schlegel
Production
Catherine Petillon
Collaboration
Annie Brault
Réalisation
Micro France Culture
Micro France Culture
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration