France Culture
France Culture
Publicité
Avec
  • Céline Braconnier Directrice de SciencesPo Saint-Germain-en-Laye, professeure de Sciences Politiques, agrégée d'histoire, spécialiste de la participation électorale.

Le département est-il en sursis ? Il y a un an, Manuel Valls avait annoncé son objectif de supprimer les conseils généraux. Depuis, l'exécutif s'est ravisé, et il s'agit simplement d'en "clarifier les compétences". Mais les cantons ont été redécoupés, le mode de scrutin changé... Et surtout, les compétences précises du département ne sont toujours pas connues - la réforme territoriale est toujours en cours d'examen au Parlement.

Comment, dans ces conditions, les candidats parviennent-ils à faire campagne , avant le scrutin des 22 et 29 mars ?

Publicité

Lassitude pour la politique, sentiment de dépossession et d'éloignement face au pouvoir, confusion liée à la réforme...

Nous sommes allés suivre plusieurs "binômes" de candidats dans le Rhône. Ce département est un laboratoire : avec l'émergence de la métropole lyonnaise, le conseil départemental voit son périmètre rogné. Les grandes villes françaises sont encouragées à suivre cet exemple. Comme si l'institution départemente allait être progressivement dépecé jusqu'à sa suppression pure et simple. "Si nous sommes élus, ce sera pour éteindre la lumière", craint une candidate. Comme un dernier mandat avant fermeture définitive.

Reportage de Frédéric Says .

Emmanuel Girard et Anne Reymbaut, candidats PS dans le canton de Thizy. Magazine de la rédaction - départementales
Emmanuel Girard et Anne Reymbaut, candidats PS dans le canton de Thizy. Magazine de la rédaction - départementales
© Radio France - Frédéric Says

L'équipe