Publicité
En savoir plus

Cela faisait trois ans que les deux pays ne se parlaient plus.

France-Rwanda: reprendre langue?
France-Rwanda: reprendre langue?

France-Rwanda: reprendre langue? ©

Publicité

Avec la visite de Nicolas Sarkozy au Rwanda cette semaine, c'est donc le début d'une nouvelle coopération franco-rwandaise qui vient de s'ouvrir. Une visite historique, pour renouer des relations complètement gelées depuis trois ans. Les raisons de cette rupture, on les connait. Il y a le jeu discutable de la France avant et pendant le génocide en 1994 ; il y a l'asile accordé dans notre pays à de possibles auteurs des massacres qui feront un million de morts, dans un pays qui n'en comptait alors que 7 millions ; ce mandat d'arrêt lancé en 2006 par le juge Bruguière contre neuf proches du président Paul Kagame.

Certes, le président français n'a pas fait d'excuses au peuple rwandais, et simplement reconnu des erreurs. Ce qu'on sait moins, ce sont les conséquences de ces trois années blanches au Rwanda. L'école française de Kigali, fermée ; le centre culturel français, seule salle de spectacle et seule bibliothèque de la ville, fermé ; l'usage du français troisième langue officielle, moribond.

Qu'en est il de la francophonie et francophilie aujourd'hui et qu'en sera-t-il demain au Rwanda? Laure de Vulpian est allée à la rencontre des Rwandais dans les rues de Kigali. Son reportage est suivi d'un entretien avec le tout nouvel ambassadeur de France au Rwanda, Laurent Contini ainsi que l'historien Marcel Kabanda, président de l'association IBUCA qui représente les victimes du génocide. Ils sont interrogés par Marie Viennot . Reportage : Laure de Vulpian et Nicolas Mathias Technique : Jacques Vincon

Références

L'équipe

Anne Coudin
Production
Annie Brault
Réalisation