Publicité
En savoir plus
Minute de silence à Shanghaï, après le séisme au Sichuan
Minute de silence à Shanghaï, après le séisme au Sichuan

Minute de silence à Shanghaï, après le séisme au Sichuan © RF/Loup Belmont de Sennevill

Ils sont nés après la mise en place de la politique de l'enfant unique, à la fin des années 70. Ils ont grandi alors que la Chine s'ouvrait au monde et à l'économie de marché. On leur a présenté les Jeux Olympiques qui débuteront dans un mois comme une reconnaissance du retour de leur pays parmi les grandes puissances. Un retour dû en partie à leurs efforts et leurs sacrifices. Ces jeunes chinois qui ont entre 20 et 30 ans travaillent beaucoup, que ce soit à l'école, à l'université ou en tant que salariés pour subvenir à leurs propres besoins et souvent à ceux de leur famille. Ils fournissent les bataillons de diplômés et de main d'oeuvre dont une économie moderne a besoin, ils sont avides de consommation mais ils subissent aussi une pression familiale toujours forte. Car, souvent enfants uniques, ils sont l'unique espoir de promotion sociale de leurs parents et grands parents. Pas question de faire un mauvais mariage, pas question de gaspiller le droit d'avoir un enfant. Voici parmi ces jeunes, trois couples de Shanghaïens. Trois jeunes femmes et trois jeunes hommes saisis à des moments différents de leur vie de couple, entre respect des traditions et désirs d'émancipation. Un magazine d'Elina Bouchet, Rachel Knaebel et Florent Potier .

Publicité
Références

L'équipe

Aurélie Kieffer
Aurélie Kieffer
Aurélie Kieffer
Journaliste
Annie Brault
Réalisation
Caroline Bennetot
Collaboration