Publicité
En savoir plus

L’année 2012 a été catastrophique pour la population : des prix des aliments qui flambent de 60%, des appareils électroménagers de 80%, et une monnaie qui s’effondre littéralement.

Et dans le même temps, la production automobile, pour ne prendre qu’un exemple, a fondu : 1,7 millions de véhicules construits, soit 500 000 de moins en un an.

Publicité

Et pourtant nous parlons d’un pays potentiellement très riche : l’Iran détient 10% des réserves mondiales de pétrole, 16% du gaz, de l’or, des minerais précieux et une jeunesse souvent bien éduquée.

Seulement, en raison de ses ambitions nucléaires et d’une théocratie qui inspire la peur à l’Occident, l’Iran est soumis depuis 30 ans à des sanctions économiques. Elles se sont considérablement durcies en 2012 et il aura donc fallu l’élection du pragmatique Président Rohani l'été dernier et surtout les perspectives d’un accord sur le nucléaire pour entrevoir une embellie.

Mais pour l'heure, les sanctions demeurent.

Ce qui n’empêche pas les multinationales du monde entier de lorgner sur ce marché formidable de 80 millions d’habitants. Et la population de se prendre à rêver.

« Iran : l’espoir d’une vie sans embargo », c’est un magazine de Ludovic Piedtenu.

Nucléaire iranien : l'accord de Genève
Nucléaire iranien : l'accord de Genève
Références

L'équipe

Éric Chaverou
Collaboration
Frédéric Says
Collaboration
 Jack Nicholson grins broadly as he smokes and listens to music on a pair of headphones in his home, Los Angeles, California, 1969
Jack Nicholson grins broadly as he smokes and listens to music on a pair of headphones in his home, Los Angeles, California, 1969
Sébastien Lopoukhine
Collaboration
Tara Schlegel
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration