Manifestation contre le terrorisme, à Sousse, le 27 juin 2015
Manifestation contre le terrorisme, à Sousse, le 27 juin 2015 ©Maxppp - Olivier Corsan / Le Parisien
Manifestation contre le terrorisme, à Sousse, le 27 juin 2015 ©Maxppp - Olivier Corsan / Le Parisien
Manifestation contre le terrorisme, à Sousse, le 27 juin 2015 ©Maxppp - Olivier Corsan / Le Parisien
Publicité

Il y a la vie d'une toute jeune démocratie. Et la mort qui a frappé 3 fois en 2015 : le musée du Bardo, la plage de Sousse et la garde présidentielle. Trois attentats meurtriers revendiqués par l’État islamique dans un pays qui est un pourvoyeur de jihadistes majeur. Reportage de Camille Lafrance.

Avec
  • Michaël Ayari analyste à l'International Crisis Group
  • David Thomson journaliste à RFI, spécialiste du djihadisme, auteur du livre prix Albert Londres "Les Revenants"

L'organisation terroriste s'attaque en effet à la petite Tunisie qui est aussi le plus grand pourvoyeur de jihadistes en Syrie, en Irak et en Libye, proportionnellement à sa population.

11 millions de Tunisiens, et 5.000 jeunes qui se sont déjà enrôlés. 600 seraient de retour sur le territoire national, quelques poignées en prison, 94 en résidence surveillée, et le reste en liberté faute de preuves.

Publicité

Que s'est-il passé en cinq ans ? Pourquoi ceux qui depuis l'exil de Ben Ali brandissaient le poing pour réclamer la liberté ont-ils pour beaucoup cédé aux sirènes salafistes ?

La propagande d'Ansar al-Charia, qui a pu prêcher impunément, y est pour beaucoup. Le chômage des jeunes et la situation économique aussi. Tout comme la corruption qui désorganise les forces de sécurité.

___________________________________________________________________________

A découvrir sur le web :

Carte interactive des événements terroristes en Tunisie. Par Wald Mejri, pour Inkyfada.

Tunisie : État minimum et 3e génération du Jihad. Par Malik Ayari, pour Nawaat (4 juillet 2015)

Tunisie : la surprenante conversion au djihad d'un célèbre rappeur. Par Thierry Portes, pour Le Figaro (22 mars 2015)

Tunisie : Aux sources du jihad - État islamique. Grand reportage de Marine Casalis et Hamdi Tlili, pour France 24 (février 2015)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Tunisia, after igniting Arab Spring, sends the most fighters to Islamic State in Syria. Par Kevin Sullivan, en oct 2014, pour le Washington Post.

L'équipe

Tara Schlegel
Production
Catherine Petillon
Collaboration
Annie Brault
Réalisation
Micro France Culture
Micro France Culture
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration