Entrée de Moria, le plus grand camp de réfugiés de l'île grecque de Lesbos (octobre 2016) ©Radio France - Marie-Pierre Vérot
Entrée de Moria, le plus grand camp de réfugiés de l'île grecque de Lesbos (octobre 2016) ©Radio France - Marie-Pierre Vérot
Entrée de Moria, le plus grand camp de réfugiés de l'île grecque de Lesbos (octobre 2016) ©Radio France - Marie-Pierre Vérot
Publicité
Résumé

7 mois après l'entrée en vigueur de l'accord entre l'Union Européenne et la Turquie sur les réfugiés, reportage sur l'île grecque de Lesbos où plus de 6000 migrants, principalement Syriens, Afghans et Irakiens, attendent d'être fixés sur leur sort.

avec :

Eve Shahshahani, Mathieu Ichou (Sociologue, chercheur à l'INED (Institut national d'études démographiques) au sein de l'unité "Migrations internationales et minorités").

En savoir plus

Le petit corps sans vie d'un enfant de 3 ans, échoué sur une plage turque. Le 2 septembre 2015, la photo d'Aylan fait le tour du monde, et frappe les consciences. Elle incarne le drame des réfugiés syriens.
Dans la semaine qui suit, l'Allemagne décide d'assouplir ses règles d'accueil, et la France accepte la proposition de la Commission Européenne d'instaurer des quotas de répartition des réfugiés au sein de l'Union. Mais l'Europe est partagée entre compassion et peur de l'invasion. Les pays de la route des Balkans ferment leurs frontières. La Hongrie et la Slovénie, principaux pays d'entrée de la zone Schengen, érigent des clôtures de barbelés.Pour dissuader les migrants de prendre la mer pour rejoindre la Grèce, (l'année dernière, 857.000 personnes ont accompli cette dangereuse traversée)... un accord est conclu avec Ankara. Les migrants arrivant sur les îles grecques seront désormais renvoyés en Turquie, pays considéré comme sûr. L'accord entre en vigueur le 20 mars : il est soumis à des contreparties, notamment la relance du processus d'adhésion de la Turquie à l'Union Européenne.

7 mois plus tard, où en est-on ? Un rapport du Sénat français qualifie l'accord de "réponse fragile, ambiguë, et partielle à la question migratoire ". Et sur l'île grecque de Lesbos, c'est l'attente, la très longue attente pour les réfugiés qui s'entassent sous des tentes, dans des conditions très précaires...

Publicité
Le camp de Kara Tepe, réservé aux plus vulnérables, un camp presque modèle
Le camp de Kara Tepe, réservé aux plus vulnérables, un camp presque modèle
© Radio France - Marie-Pierre Vérot
Nasser Mansour, devant le camp de Kara Tepe. Parvenu le 13 juiller sur l'île de Lesbos, il a réchappé à un naufrage qui le hante
Nasser Mansour, devant le camp de Kara Tepe. Parvenu le 13 juiller sur l'île de Lesbos, il a réchappé à un naufrage qui le hante
© Radio France - Marie-Pierre Vérot
A l'entrée de l'association Mosaïk à Myrilène, qui oeuvre à l'intégration culturelle des migrants
A l'entrée de l'association Mosaïk à Myrilène, qui oeuvre à l'intégration culturelle des migrants
© Radio France - Marue-Pierre Vérot
Dans l'atelier de l'association Mosaïk où les toiles des gilets de sauvetage deviennent des sacs
Dans l'atelier de l'association Mosaïk où les toiles des gilets de sauvetage deviennent des sacs
© Radio France - Marie-Pierre Vérot
Yohannes, Erythréen, parvenu à Lesbos il y a sept mois
Yohannes, Erythréen, parvenu à Lesbos il y a sept mois
© Radio France - Marie-Pierre Vérot
"Dans ces boules de Noël, il y a un grand secret..." Yohannes les fabrique à partir de la mousse des gilets de sauvetage, symboles de la tragédie des migrants
"Dans ces boules de Noël, il y a un grand secret..." Yohannes les fabrique à partir de la mousse des gilets de sauvetage, symboles de la tragédie des migrants
© Radio France - Marie-Pierre Vérot
La mousse des gilets de sauvetage des migrants transformée en décorations de Noël, "c'est un message que nous envoyons"... Yohannes, demandeur d'asile érythréen
La mousse des gilets de sauvetage des migrants transformée en décorations de Noël, "c'est un message que nous envoyons"... Yohannes, demandeur d'asile érythréen
© Radio France - Marie-Pierre Vérot
Le cimetière réservé aux dépouilles des migrants naufragés, dans un terrain caché et interdit d'accès
Le cimetière réservé aux dépouilles des migrants naufragés, dans un terrain caché et interdit d'accès
© Radio France - Marie-Pierre Vérot
Nousias Theodoros, médecin légiste des îles grecques. Sa principale tâche aujourd'hui redonner leur identité aux migrants anonymes enterrés à Lesbos
Nousias Theodoros, médecin légiste des îles grecques. Sa principale tâche aujourd'hui redonner leur identité aux migrants anonymes enterrés à Lesbos
© Radio France - Marie-Pierre Vérot
Cette Syrienne tente en vain de rejoindre son épou et ses enfants déjà installés en Allemagne
Cette Syrienne tente en vain de rejoindre son épou et ses enfants déjà installés en Allemagne
© Radio France - Marie-Pierre Vérot

Un reportage signé Marie-Pierre Vérot. Réalisation : Yassine Bouzar et Jean-François Braun

Références

L'équipe

Tara Schlegel
Production
Annie Brault
Réalisation
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration