Publicité
En savoir plus

Reportage sur un projet artistique mené dans puis hors de la maison d’arrêt d’Osny (Val d’Oise) : des détenus ont participé à l’écriture d’un texte sur le thème de la prison, et d’autres détenus devaient dire ce texte sur scène, avec des comédiens professionnels, à l’extérieur de la prison, au théâtre de l’Apostrophe à Cergy.

Paroles du dedans
Paroles du dedans
- Julie Coustarot

Finalement, à trois semaines du spectacle, 2 détenus sur 8 ont obtenu l’autorisation de sortir de la prison pour jouer (un effet collatéral, sans doute, des attentats de Paris...). Olivier Brunhes a revu son projet, il a fait entrer dans la prison des comédiens supplémentaires, et ils ont pris le relais des détenus, qui les ont abreuvés de conseils. A eux de porter la parole du « dedans »…

Publicité

Le spectacle a bien eu lieu, il y a eu deux représentations les 10 et 12 décembre, et les deux fois, la salle était comble.

Pour prolonger et élargir le débat sur la culture en prison, 2 invités :

  • Adeline Hazan , contrôleure générale des lieux de privation de libertés
  • Julien Morel d’Arleux , sous-directeur de l’administration pénitentiaire en charge de direction des métiers et de l'organisation des services
David
David
© Radio France - Julie Coustarot

Écouter

1 min

Medhi Harhad, acrobate
Medhi Harhad, acrobate
© Radio France - Julie Coustarot

Medhi Harhad , acrobate, a pris la place d’un détenu qui ne pouvait pas sortir. Il décrit ce qu’il a ressenti en entrant dans la prison d’Osny :

Écouter

2 min

Marina Pajoni , directrice pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP), chef d’antenne à la maison d’arrêt du Val d’Oise, explique l’intérêt de projets comme « Paroles du dedans » :

Écouter

3 min

« Les activités socio-culturelles sont avant tout utilisées comme un outil de gestion de la détention", regrette** Cécile Marcel** , directrice de l’Observatoire international des prisons :

Écouter

1 min