Olli Kansas, directeur de recherche de la sécurité sociale finlandaise est  en charge du test du salaire de base
Olli Kansas, directeur de recherche de la sécurité sociale finlandaise est  en charge du test du salaire de base  ©Radio France - A. Grelier
Olli Kansas, directeur de recherche de la sécurité sociale finlandaise est en charge du test du salaire de base ©Radio France - A. Grelier
Olli Kansas, directeur de recherche de la sécurité sociale finlandaise est en charge du test du salaire de base ©Radio France - A. Grelier
Publicité

L'idée d'un revenu universel fait son chemin. La Finlande va l'expérimenter.

C’est un concept économique qui tire ses origines du mouvement humaniste de la Renaissance et qui traverse aujourd’hui tous les courants de pensée, des keynésiens aux ultra-libéraux en passant par les anarchistes et les écologistes.
Dans nos sociétés contemporaines marqué par un sous-emploi structurel, mais aussi par un bouleversement des modes de vie qui appelle à repenser les modèles économiques en lien avec la révolution numérique, l’idée d’un “revenu universel” fait son chemin.

Un revenu de base ou encore d’existence qui serait un “droit inconditionnel” comme le définit l’économiste John Rawls. Une somme que chacun recevrait indépendamment de qui il est et qui permettrait de se défaire de l’emprise de l’emploi salarié afin d'entrer dans le temps libéré.

Publicité

Mais libéré de qui et libéré pour quoi faire?
Aujourd'hui il existe autant de formule que d’économistes avec néanmoins ces mêmes questions : quel montant ?
Pour quels effets redistributifs et comment finance-t-on le revenu universel ?

En France, plusieurs candidats à la présidentielle de 2017 s’y intéressent et nul doute qu’ils observeront l’expérimentation qui sera menée à partir de janvier en Finlande.

Lire aussi : Pourquoi le revenu de base n'existe toujours pas

Reportage d'Annabelle Grelier
Magazine présenté par Anne Fauquemberg
Réalisation Yassine Bouzar

L'équipe

Tara Schlegel
Production
Annie Brault
Réalisation
Micro France Culture
Micro France Culture
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration