©Radio France - Florence Sturm
©Radio France - Florence Sturm
©Radio France - Florence Sturm
Publicité

Attentats, Euro 2016, Cop 21, manifestations contre la loi travail, état d'urgence, affaire Théo, les policiers expriment leur ras-le-bol. Reportage de Florence Sturm au Courbat, en Indre-et-Loire, un établissement qui accueille les policiers souffrant d'addictions ou de dépression.

Avec
  • Sebastian Roché Sociologue, directeur de Recherche au CNRS, spécialiste de la comparaison des systèmes de police

Rediffusion du 10/03/2017

Depuis des mois, les syndicats de police expriment régulièrement l'épuisement et le ras-le-bol des troupes. Ils ne sont plus les seuls à le faire publiquement puisqu'un collectif de policiers en colère, qui s'est structuré après l'attaque de Viry-Châtillon est à nouveau descendu dans la rue pour manifester en janvier 2017, sur fond de débat parlementaire sur la légitime défense.

Publicité

Des policiers qui dénoncent des conditions de travail de plus en plus difficiles, et qui se retrouvent par ailleurs montrés du doigt, pour les contrôles au faciès ou les violences. L'affaire Théo est encore dans toutes les mémoires...

Des policiers qui craquent parfois... Ils sont 45 à avoir mis fin à leurs jours en 2015. En l'espace d'une décennie, de 2004 à 2014, 478 policiers se sont volontairement donné la mort.

Il existe en France un centre spécialisé -créé en 1953 par des CRS mais indépendant du Ministère de l'Intérieur - qui prend en charge les policiers en souffrance. Il accueille quelque 300 personnes chaque année.

Le Courbat se situe en Indre-et-Loire, pas loin de Tours et Chenonceau et les policiers y sont suivis principalement pour des problèmes d'addiction et de burn-out.

Le Courbat accueille essentiellement des membres des forces de l'ordre, policiers, gendarmes, pompiers, surveillants pénitentiaires mais l'établissement, financé par l'Assurance maladie, est également ouvert aux patients civils résidant dans la région.

Témoignage de Christophe, 46 ans, ancien enseignant. Dans l'atelier de création, il a reproduit "la Femme au miroir" de Miro.

© Radio France - Florence Sturm

"Ici, on apprend, on réapprend l'ouverture aux autres"

5 min

Frédérique Yonnet dirige le Courbat. En 6 ans, elle a vu les situations évoluer, une plus grande détresse sociale également.

© Radio France - Florence Sturm

"Aujourd'hui, on demande aux policiers d'être pratiquement surhumains"

4 min

Une étude menée par une association professionnelle de gendarmes

A LIRE ET ECOUTER " Nos missions de simples flics ne sont plus remplies" (Hashtag, reportage multimédia interactif)

A LIRE ET ECOUTER Quelle police pour nos banlieues ? (Hashtag)

L'équipe