Direction pour l’agence Pôle emploi de Montpellier le 3 janvier 2019  ©AFP - Pascal Guyot
Direction pour l’agence Pôle emploi de Montpellier le 3 janvier 2019 ©AFP - Pascal Guyot
Direction pour l’agence Pôle emploi de Montpellier le 3 janvier 2019 ©AFP - Pascal Guyot
Publicité
Résumé

Avec Philippe Askenazy, économiste du travail au CNRS, et Stéphane Carcillo (au téléphone), économiste Avec Céline Schmitt, porte-parole France de l’UNHCR, Sophie Rahal, porte-parole SOS méditerranée, Virginie Giraudon, directrice de recherche au CNRS et docteure en sciences politiques.

avec :

Philippe Askenazy (Économiste du travail et directeur de recherches au CNRS Centre Maurice Halbwachs, professeur à l’ENS), Sophie Rahal (porte-parole et administratrice de l’ONG “SOS Méditerranée”), Virginie Guiraudon (Directrice de recherche au CNRS, en poste au centre d'études Européennes à Sciences Po Paris), Céline Schmitt (porte-parole du HCR en France), Stéphane Carcillo (Economiste, Chef de la Division Emploi et Revenus à l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques chercheur associé à Sciences Po).

En savoir plus

C’est peut-être l’une des plus grandes fractures qui traversent la société française depuis que le plein-emploi n’est plus qu’un souvenir. Fracture non pas révélée mais confirmée par de nombreux récits des hommes et des femmes aux gilets jaunes, ces derniers mois.

Cette fracture, c'est celle entre les personnes qui ont du travail et celles qui n'en ont pas. Mais aussi celles qui en cherchent sans répit et celles qui n’ont qu’un coup de fil à passer ou un parent à solliciter. Celles qui jouent avec les allocations chômage, et ceux qui les subissent.

Publicité

Ou encore, celles qui ne parlent plus que de « fin du travail » et de leurs rêves de campagne, quand d’autres sont fiers de s’être construits par le travail et d’y avoir trouvé une raison de vivre.

C’est officiellement pour que le travail « paye » à nouveau, et que les _demandeur_s d’emploi en trouvent un, qu’a été promulguée le week-end dernier la réforme de l’assurance-chômage. Des droits plus difficiles à obtenir,  des allocations dégressives avec le temps (pour les hauts revenus). Et pour compenser nous dit-on, des droits ouverts aux démissionnaires.

La réforme entrera pour partie en vigueur à la rentrée. Est-ce une bombe à retardement que le gouvernement vient de lancer au cœur de l’été ?

Philippe Askenazy, économiste du travail au CNRS, auteur de Partager les richesses (Odile Jacob, 2019) et Stéphane Carcillo (au téléphone), économiste spécialisé dans les politiques du travail.

Une femme se tient devant l'Ocean Viking, le nouveau navire de sauvetage en mer de l'ONG SOS MEDITERRANEE, à Marseille, le 29 juillet 2019
Une femme se tient devant l'Ocean Viking, le nouveau navire de sauvetage en mer de l'ONG SOS MEDITERRANEE, à Marseille, le 29 juillet 2019
© AFP - Clément Mahoudeau

La mer Egée est calme ce samedi et un petit vent conduit tranquillement les bateaux de touristes, vers les îles paradisiaques. Installés sur les ponts, les yeux baissés vers la mer. Ils y pensent certainement, à ceux pour qui la traversée se fait entassés sur des canots de fortune. Au-dessous, les abysses : deux kilomètres de profondeur. Le touriste en y pensant, a un mouvement de recul.

La Méditerranée n’est-elle pas le théâtre de ces tempêtes qu’a dû vaincre Ulysse lui-même ? 

« En hurlant » lui fait raconter Homère dans l’Odyssée, « nous arrive un furieux zéphyr qui souffle en ouragan, mes gens sont emportés par les vagues ; ils flottent autour du noir croiseur, pareil à des corneilles ; le dieu leur refusait la journée du retour ».

Pour les exilés auxquels l’Ocean Viking va désormais porter secours, il n’est pas question de rentrer, mais d’aller droit devant soi.

Céline Schmitt, porte-parole France de l’UNHCR, Sophie Rahal, porte-parole SOS méditerranée et Virginie Giraudon, directrice de recherche au CNRS et docteure en sciences politiques.

Pour en savoir plus : 

Le HCR en France, agence des Nations Unies pour les réfugiés a été créée en 1950 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour venir en aide aux millions d’Européens qui avaient fui ou perdu leur foyer. Elle avait un mandat de trois ans pour accomplir son travail et devait ensuite disparaître...

Sos Méditerranée, association indépendante de tout parti politique et de toute confession, qui se fonde sur le respect de l’homme et de sa dignité, quelle que soit sa nationalité, son origine, son appartenance sociale, religieuse, politique ou ethnique.

Musique : "Sysyphus", Andrew Bird

Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Chloé Rossignol
Production déléguée
Hugo Boursier
Collaboration
Benjamin Tainturier
Collaboration
Ysé Sorel
Collaboration
Catherine Donné
Collaboration