Pour la première fois depuis le début de la crise, "les 27" dirigeants européens sont réunis vendredi 17 juillet en sommet européen à Bruxelles.
Pour la première fois depuis le début de la crise, "les 27" dirigeants européens sont réunis vendredi 17 juillet en sommet européen à Bruxelles. ©Getty - JP Black/LightRocket
Pour la première fois depuis le début de la crise, "les 27" dirigeants européens sont réunis vendredi 17 juillet en sommet européen à Bruxelles. ©Getty - JP Black/LightRocket
Pour la première fois depuis le début de la crise, "les 27" dirigeants européens sont réunis vendredi 17 juillet en sommet européen à Bruxelles. ©Getty - JP Black/LightRocket
Publicité

Au lendemain d’un sommet européen extraordinaire à Bruxelles sur le plan de relance après la crise du Covid-19, peut-on croire à une Union renforcée ? Nous embrayerons ensuite sur le fret ferroviaire, secteur qu'Emmanuel Macron a promis de "développer massivement" dans son discours du 14 juillet.

Avec
  • Geoffroy Didier Eurodéputé du groupe du Parti Populaire Européen, vice-président du conseil régional d'Île-de-France et secrétaire général délégué des Républicains
  • Thomas Portes ancien cheminot et syndicaliste CGT
  • Patrice Salini Economiste des transports
  • Sylvain Kahn enseignant-chercheur au Centre d'histoire de Sciences Po
  • Karima Delli députée européenne EELV, présidente de la Commission en charge des transports
  • Clémentine Forissier rédactrice en chef de Contexte, le journal des politiques françaises et européennes

Première partie : Sommet européen, la solidarité à marche forcée ?

« L’Europe se fera dans les crises » prédisait son père fondateur Jean Monnet, et « elle sera la somme des solutions apportées à ces crises ».

Pour l’instant, aucune solution n’a été actée à Bruxelles et le sommet européen qui devait se terminer hier soir est prolongé de quelques heures encore.

Publicité

Le plan de relance en discussion doit toujours s’élever à 750 milliards d’euros, mais entre les 27, tout le monde n’est pas d’accord sur la part que doivent représenter subventions et prêts.

La crise du coronavirus sera-t-elle l’occasion de relancer l’Union européenne comme l’espèrent les plus europhiles ? Ou la diviser encore ?

Avec Geoffroy Didier, eurodéputé au sien du groupe Parti populaire européen (PPE), vice-président de la région Île-de-Franc et avocat, Clémentine Forissier, rédactrice en chef de Contexte, le journal des politiques françaises et européennes et Sylvain Kahn, historien, géographe, professeur à Sciences-Po, co-auteur de l'ouvrage « Le Pays des Européens » (Odile Jacob)

Rassemblement pour défendre la relance du fret ferroviaire à l'appel du syndicat Sud Rail
Rassemblement pour défendre la relance du fret ferroviaire à l'appel du syndicat Sud Rail
© Getty - Robert DEYRAIL/Gamma-Rapho

Seconde partie : Comment relancer le fret ferroviaire ?

Comment relancer le fret ferroviaire ? La promesse a été faite cette semaine par Emmanuel Macron sur proposition de la Convention citoyenne pour le climat. Le chef de l’Etat promet un « re développement massif » du transport de marchandises par le train, ce qui reviendrai,t diraient les sceptiques, à vouloir réveiller un mort… La ligne qui relie Perpignan au marché de Rungis par exemple n’a toujours pas repris du service.

Avec Patrice Salini, économiste, auteur de "Le Renouveau du fret ferroviaire en France" (L'Harmattan - 2017) et de "Transports : L'ivresse des grands projets d'infrastructure" (L'Harmattan - 2018), ancien directeur de cabinet du secrétaire d'état aux Transports, Karima Delli, eurodéputée (groupe écologique), et Thomas Portes, ancien cheminot et syndicaliste CGT.

L'équipe