Publicité
En savoir plus

Marcelle Delpastre, poète et paysanne (1925-1998) © Radio France

par Elise Andrieu Réalisation : Gilles Davidas J'ai voulu voir la poésie en face , répétait souvent Marcelle Delpastre . De la maison familiale de Germont, dans le Limousin, où elle vivait et travaillait la terre, Marcelle Delpastre a écrit des milliers de pages. Chaque jour, au moment où l'écriture venait, elle sortait le carnet à spirale de sa poche, et le veau pouvait alors attendre... Perçue comme une paysanne par le monde littéraire, et comme une étrange femme qui écrivait par les ruraux, Marcelle Delpastre est restée méconnue pour ce qui l'habitait le plus : la poésie. Presque sans jamais sortir de son microcosme, elle a écrit l'arbre, la terre et la mer qu'elle n'avait jamais vue. Elle se pencha aussi sur la sensualité et l'amour. En occitan, la langue de sa mère, et en français, langue de son père. Elle célébrait le mystère de la création, de la graine qui germe à la divinité. S'isolant par choix dans la ferme où elle trouvait le calme pour écrire, elle vécut seule avec ses parents, ne se mariant pas. Et tiraillée entre le désir de vivre et celui d'écrire, elle laissa rejaillir dans ses poèmes une violente désolation. Quelques jours avant de mourir, elle demandait encore : Qu'est-ce qui devait compter ? Vivre ou écrire ? Avec la voix de Marcelle Delpastre archives INA, extraits des films Marcelle Delpastre, à fleur de vie et Marcelle, parole de Patrick Cazals, lecture de Monique Burg

Publicité
Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Gilles Minot
Collaboration
Pascale Dassibat
Collaboration
Sophie Bober
Collaboration