Avec 800 millions d'utilisateurs actifs, l'application Tik Tok est devenue une plateforme incontournable de l'écosystème numérique mondial ©Getty - Bloomberg
Avec 800 millions d'utilisateurs actifs, l'application Tik Tok est devenue une plateforme incontournable de l'écosystème numérique mondial ©Getty - Bloomberg
Avec 800 millions d'utilisateurs actifs, l'application Tik Tok est devenue une plateforme incontournable de l'écosystème numérique mondial ©Getty - Bloomberg
Publicité
Résumé

L'application de courtes vidéos Tik Tok s'est imposée en quelques années dans tous les smartphones des adolescents. Quelle est cette application qui suscite tant d'engouement ? Que dit-elle de des nouveaux usages numériques et en quoi est-elle un enjeu géopolitique majeur ?

avec :

Charles Thibout (Chercheur en science politique à la Joint European Disruptive Initiative, à l’IRIS et à Paris 1), Laurence Allard (Maîtresse de conférence en sciences de la communication, enseigne à l’Université de Lille en études culturelles, chercheure à l’IRCAV, (Institut de Recherche sur le Cinéma et l’Audiovisuel) / Paris 3 Sorbonne Nouvelle.), Jean-Dominique Seval (Consultant à Pékin, spécialisé dans les nouvelles technologies).

En savoir plus

Si vous avez dépassé l’âge de 16 ans, il est normal de ne pas connaître grand chose à cette plateforme chinoise qui a gagné la planète, en devenant l’an dernier l’application la plus téléchargée au monde. Des jeunes qui se déhanchent en rythme pendant que Pékin se taille une place de choix sur le marché de l’économie de l’attention auprès des réseaux américains comme Facebook, Snapchat ou Twitter.

Comment expliquer son succès fulgurant ? Qu’est-ce qui rend l'application Tik Tok si singulière et incontournable ? Comment le réseau gagne-t-il de nouveaux public et comment Pékin en fait-il un outil de soft power ?  Voici quelques unes des questions qui vont agiter ce "Meilleur des mondes".

Publicité

Pour en parler

  • Laurence Allard, maîtresse de conférence en sciences de la communication et chercheure à l’IRCAV
  • Charles Thibout, Politiste, chercheur à la Joint European Disruptive Initiative, à l’IRIS et à Paris 1
  • Jean-Dominique Seval, consultant basé à Pékin, spécialiste des nouvelles technologies et président de la French Tech Beijing
  • Yann Bouvier, alias Yann Tout Court, professeur d'histoire-géo à l'Académie de Toulouse, qui rassemble plus de 400 000 abonnés sur Tik Tok.

L’application Tik Tok : une application singulière, une sucess story chinoise

Tik Tok, lancée en 2017 par la société chinoise ByteDance, est une application de partage de vidéos. Très prisée des adolescents, elle permet de créer et de partager de courtes vidéos originales de manière simple, grâce aux nombreuses fonctionnalités qu’elle propose (stickers, emoji, nuances typographiques, vitesses d’enregistrement etc.). Pour Laurence Allard, Tik Tok est l’application du mouvement, ce qui explique en grande partie son succès en 2020, dans un contexte de pandémie mondiale :

C'était l’année où on était totalement immobilisés. Et comme c’est l’appli du mouvement, ça permettait de bouger, de créer des petits gestes. Et puis cette fonctionnalité aussi du duo, c’est-à-dire de partager l’écran, et de danser avec quelqu’un à vos côtés. (…). C’était l’application qui était la plus en phase avec la situation un peu particulière de l’époque. Laurence Allard, maîtresse de conférence en sciences de la communication

Aujourd’hui, deux versions de cette application cohabitent, la version chinoise, baptisée Douyin, et créée en 2016, et la version internationale, Tik Tok, lancée un an après. La société mère de l’application, ByteDance, a connu une croissance spectaculaire grâce au succès de ces applications de partage de vidéo :

C’est une des plus rapides explosions de start up devenue géant de l’internet. Très vite, ByteDance se positionne sur la fusion de la musique et la vidéo. (…). C’est une croissance très rapide puisqu’en 2018, la société était déjà valorisée 75 milliards de dollars, aujourd’hui on est à 180 milliards de dollars c’est une sucess story incroyable. » Jean-Dominique Seval, consultant basé à Pékin

8 min

La dimension politique et géopolitique de Tik Tok

Un rapport de l’IRSEM, publié lundi 24 septembre 2021, révélait les différentes opérations du Parti communiste chinois pour étendre son influence à l’international et contrôler les ressortissants chinois. Le numérique faisant partie intégrante de cette stratégie d’influence, les co-auteurs du rapport de l'IRSEM  y évoquent le contrôle exercé par le parti sur les contenus publiés sur l’application Tik Tok.

L’ensemble de l’internet chinois est soumis à une surveillance permanente et générale. Par des algorithmes de surveillance, mais aussi par des petites mains, des armées de surveillants qui regardent aussi bien sur Weibo, sur Wechat et sur Tik Tok. (…) Et dans le cas de Tik Tok en un an ils avaient recruté entre 10 000 et 20 000 personnes pour surveiller les contenus. Jean-Dominique Seval, consultant basé à Pékin

Il y a des accords de coopération qui sont noués entre Tik Tok et les autorités chinoises. Je pense à un accord qui a été signée en 2019 entre Tik Tok et le bureau presse et propagande du ministère de la sécurité publique pour promouvoir les activités des policiers et des structures policières au niveau local et national. » Charles Thibout, chercheur à l'IRIS

Paradoxalement, si l’application revêt une dimension éminemment politique du fait du contrôle exercé par le Parti communiste chinois, la plateforme a aussi favorisé la médiatisation de mouvements de contestation transnationaux majeurs, à l’instar du mouvement Black Lives Matter en 2020 :

Au printemps 2020, c’est sur Tik Tok que les mobilisations ont été filmées et parfois performées. Parce qu’on a imaginé des mobilisations qui pouvaient être visionnable sur Tik Tok : beaucoup de danses, de performances, qui reprenaient la dernière phrase de George Floyd : « Je ne peux plus respirer » (…). Il y a eu toute une créativité, une expressivité autour de cette mobilisation dans les rues, mais qui était aussi filmée et visionnable sur Tik Tok. » Laurence Allard, maîtresse de conférence en sciences de la communication

Références

L'équipe

François Saltiel
Production
Vanessa Nadjar
Réalisation
Juliette Devaux
Collaboration