De nombreuses applications et plateformes proposent aujourd'hui de renforcer la démocratie ©Getty - SDI Productions
De nombreuses applications et plateformes proposent aujourd'hui de renforcer la démocratie ©Getty - SDI Productions
De nombreuses applications et plateformes proposent aujourd'hui de renforcer la démocratie ©Getty - SDI Productions
Publicité
Résumé

Alors que les taux d'abstention ne cessent d'augmenter élection après élection, que la défiance vis-à-vis des politiques est toujours plus forte, quelles sont les solutions proposées par le numérique ? Les "Civic Tech" ont-elles fait leurs preuves et permettront-elles un renouveau démocratique ?

avec :

Grégoire Cazcarra, Tangui Morlier (administrateur de l’association Regards citoyens), Clément Mabi (chercheur à l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) au sein du laboratoire Costech).

En savoir plus

À 48h du premier tour de l’élection présidentielle, François Saltiel s’intéresse aux « Civic Tech » à savoir les initiatives numériques qui cherchent à redonner le gout de la participation citoyenne, œuvrent au bon respect du processus démocratique pour offrir au citoyen le pouvoir de décision.

Nous verrons dans quelles mesures ces civic tech parviennent à dépasser ou pas le mythe et à s’insérer réellement dans la vie de la cité. Quels sont les différents modèles, entre vigilance associative et mouvance entrepreneuriale ? Les civic tech sont elles neutres, comment peuvent elles devenir une arme de communication du politique ?

Publicité

Sont-elles un remède contre une abstention que les sondages annoncent record dimanche prochain ?

Pour en débattre, François Saltiel reçoit le chercheur Clément Mabi , le co-créateur de l'application Elize Grégoire Cazcarra, la co-directrice du Think Tank Décider ensemble Katherina Zuegel et l'administrateur associatif Tangui Morlier.

Civic Tech : accélération des dynamiques démocratiques

Alors que les élections présidentielles approchent à grand pas et que le niveau d’abstention ne diminue pas, des outils numériques ont été mis en place au service de projets citoyens. Les Civic Tech, nous dit Clément Mabisont des technologies censées améliorer l’implication du citoyen en démocratie.”

À titre d’exemple, l’invité Tangui Morlier, a créé en 2009 un site intitulé NosDéputés.fr, dont l’objectif premier, nous dit-il, “est de permettre aux citoyens de savoir ce que font les parlementaires à l’Assemblée; on s’est rendu compte que c’était très compliqué de savoir ne serait-ce que qui était son parlementaire. Le deuxième objectif, était d’être une boîte à outils à la citoyenneté, notamment pour ceux qui souhaitaient utiliser la démocratie en dehors des élections pour interpeller leurs parlementaires.”

Il n’est pas le seul à souhaiter faciliter l’usage de la politique aux citoyens. Grégoire Cazcarra, 22 ans, a lui aussi créé une application intitulée Elize, afin de rendre plus accessible l’usage de la politique aux citoyens. “L’objectif de l’application qu’on a lancé le 2 janvier, était de faire découvrir les projets et les programmes des différents candidats à un maximum de citoyens. L’idée, étant de trouver une façon ludique sur la forme et rigoureuse sur le fond de découvrir les projets, programmes, ambitions des candidats et de le mettre sur un même pied d’égalité, afin de lutter contre l'abstention et d'intéresser les jeunes à la politique.”

Les Civic Tech peuvent-elles répondre à tous les besoins ?

Est ce que les Civic Tech ont réponse à tout et peuvent devenir une solution contre l’abstention en politique ? Katharina Zuegel, qui travaille beaucoup avec des collectivités, observe qu’ils se servent très peu d’outils numériques mais qu'ils sont, nous dit-elle, “toujours ou presque en articulation avec des débats, qui se font de façon réelle entre des personnes. La plateforme numérique sert plutôt à avoir des idées qui seront soumises au débat.” Selon l’invitée, “les Civic Tech ont vraiment un rôle dans cette démarche, mais ne peuvent pas répondre à tous les besoins.

Il y a néanmoins de plus en plus de collectivités qui mettent en place des plateformes numériques, apportant de la transparence aux processus et une portée unique, afin d’observer toutes les démarches participatives qui sont en place et qui sont utilisées pour récolter de nouvelles idées. Mais, selon Katharina Zuegel, “les Civic Tech n’est pas l’outil magique, qui encourage les jeunes à s'intéresser à la politique. C’est une idée reçue, ces applications attirent ceux qui sont déjà engagés, déjà intéressés par la politique.”

Les invité(e)s

Clément Mabi , chercheur à l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) au sein du laboratoire Costech

Grégoire Cazcarra , co-créateur de l’application Elize, président du mouvement a-partisan Les Engagés et auteur de Aux urnes ! (Ed. Flammarion, 2022)

Katherina Zuegel , co-directrice du think tank Décider Ensemble , visant à diffuser la culture de la concertation et de la décision partagée en France

Tangui Morlier , administrateur de l’association Regards citoyens , à l’origine du site Nosdéputés.fr

Une émission en partenariat avec Numerama. Retrouvez chaque semaine les chroniques de Marie Turcan et Marcus Dupont-Besnard.

Références

L'équipe

François Saltiel
François Saltiel
Juliette Devaux
Collaboration
Louise André
Réalisation