-	A l’échelle mondiale : plus d’1 milliard de personnes vivent avec un handicap ©Getty - Jovo Marjanovic / EyeEm
- A l’échelle mondiale : plus d’1 milliard de personnes vivent avec un handicap ©Getty - Jovo Marjanovic / EyeEm
- A l’échelle mondiale : plus d’1 milliard de personnes vivent avec un handicap ©Getty - Jovo Marjanovic / EyeEm
Publicité
Résumé

Les personnes en situation de handicap physique sont confrontées quotidiennement à de grandes difficultés pour se déplacer et pratiquer des activités. Quel est l'état de la recherche sur les technologies d'assistance ? La technologie peut-elle venir au secours des corps ?

En savoir plus

Ce soir on s’intéresse à la robotique appliquée au champ du handicap. Comment la technologie - que nous critiquons régulièrement ici - peut-elle venir au secours du corps ? Des prothèses aux exosquelettes, qu’en est-il des progrès réalisés par la science dans ce domaine ? Comment avance également la relation, parfois tumultueuse, entre le cerveau et la machine ?

Enfin ces extensions technologiques sont-elles à la portée de tous ? Comment donner les moyens aux personnes en situation de handicap de reprendre la main sur ces techniques, pour aller le plus possible vers le chemin de l’autonomie ? 

Publicité

Pour en parler nous recevons : 

Nathanaël Jarrassé, chercheur en robotique, chargé de recherche CNRS à l’Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique (ISIR) de Sorbonne Université à Paris. 

Jean-Louis Constanza, directeur du développement chez Wandercraft, société spécialisée dans les robots exosquelettes à destination des personnes en situation de handicap  

Nicolas Huchet, co-fondateur de l’association My Human Kit dédié aux personnes en situation de handicap 

Danaé Piejos, responsable commerciale chez JIB smart Home, solutions technologiques pour l’autonomie des personnes en situation de handicap moteur 

Une émission en partenariat avec Numerama. Retrouvez chaque semaine les chroniques de Marie Turcan et Marcus Dupont-Besnard. 

Les progrès de la robotique pour le handicap 

Le terme de handicap recouvre une multiplicité de situations mais est défini selon la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF) comme un phénomène avant tout interractionnel : ce sont moins les déficiences du corps humain que la difficile interaction avec l'environnement qui caractérise le handicap. Selon les chiffres de L'Organisation Mondiale de la Santé (étude 2011), plus d'un milliard d'individus vivent avec un handicap et seulement 10% d'entre eux ont accès à ce que l'on appelle des "technologies d'assistance". 

Pourtant, les progrès de la recherche dans le domaine sont conséquents, des "exosquelettes" permettent aujourd'hui à des personnes paraplégiques de marcher à nouveau : 

Ce sont des jambes robotiques qui viennent se mettre autour de vos jambes à côté et le long, reliées par des hanches. Donc vous êtes enveloppé aux hanches et aux jambes par une machine qui vous permet de marcher. Jean-Louis Constanza, directeur du développement chez Wandercraft

Si pour l'instant les exosquelettes ne sont disponibles que dans des hôpitaux ou des centres de rééducation, l'objectif à terme serait de les rendre accessibles aux particuliers. Mais leur usage requiert pour l'instant un lourd investissement de la part des personnes handicapées : 

Souvent il y a une minimisation de l'investissement de la personne. Souvent il y a des mois, des semaines, des années d'entraînement pour arriver à maîtriser ces systèmes. Se stabiliser, se remuscler, se concentrer, il y a une dépense cognitive assez importante. Nathanaël Jarrassé, chercheur en robotique

La robotique pour le handicap accessible à tous ? 

En plus de la difficulté pour les personnes handicapées à s'approprier les dispositifs les plus avancés, le coût s'avère souvent rédhibitoire. Nicolas Huchet est le fondateur d'une association intitulée My Human Kit, qui met à disposition une plateforme collaborative intitulée Wikilab, mettant à disposition en licence creative commons des modes d'emploi pour créer ses propres prothèses. 

My Human Kit a pour but de mettre à disposition de personnes handicapées, tout handicap confondu, un atelier de fabrication pour utiliser son handicap comme source de créativité et pour s'inventer des solutions. Nicolas Huchet, co-fondateur de l’association My Human Kit

Ces dernières années, le secteur des "technologies d'assistance" s'est largement développé. L'allongement de l'espérance de vie entraîne en effet des besoins croissants à l'échelle mondiale, et certaines sociétés se sont données pour mission de rendre les outils d'assistance accessibles au plus grand nombre. L'application JIB Home permet par exemple aux personnes à mobilité réduite de gérer leur environnement proche sans avoir à se déplacer. 

Ce qu'on fait c'est de rendre les nouvelles technologies accessibles. Souvent, les aides techniques vont être onéreuses pour couvrir les frais de recherche et développement. (...) Danaé Piejos, responsable  chez JIB smart Home

Références

L'équipe

François Saltiel
François Saltiel
Juliette Devaux
Collaboration
Vanessa Nadjar
Réalisation