Un mâle autruche, reconnaissable à son plumage noir, Botswana, 2019 ©Getty - Wolfgang Kaehler
Un mâle autruche, reconnaissable à son plumage noir, Botswana, 2019 ©Getty - Wolfgang Kaehler
Un mâle autruche, reconnaissable à son plumage noir, Botswana, 2019 ©Getty - Wolfgang Kaehler
Publicité
Résumé

Elle serait peureuse, stupide et enfouirait sa tête pour se rendre invisible face aux prédateurs... toutes ces légendes autour de l'autruche se colportent depuis l'Antiquité. Il est temps de rétablir la vérité au sujet du plus grand des oiseaux !

En savoir plus

"Cesse de faire l’autruche ! Regarde la réalité en face ! " Effrayée, l’autruche est bien connue pour enfouir sa tête dans le sol. D’où l’expression. Cette légende est-elle fondée ? 

L’une des manières qu’ont les autruches d’éviter les prédateurs est de se coucher sans bouger, un peu comme le font les faons, avec la tête repliée. Cependant leur tête n’est nullement enfouie. Ce comportement a valu à l’autruche une réputation de bêtise. La force d’une légende vient de son ancienneté et celle-ci l’est, ancienne. Dès le premier siècle de notre ère, Pline l’Ancien tenait l’autruche pour stupide, prétendant qu’elle se croyait invisible en se cachant la tête. 

Publicité

Ni peureuse, ni stupide

Non, les autruches ne sont pas plus peureuses que d’autres. Elles échappent aux léopards, hyènes ou lionnes par la vitesse de leur course, pouvant galoper une demi-heure à 40 km/h avec des pointes à 70 km/h. Lorsque, épuisées, elles sont contraintes de faire face, elles peuvent infliger des coups de pattes redoutables. Cette témérité a valu à l’autruche une réputation de combativité et de courage chez les anciens égyptiens, si bien que sa plume en est devenue un symbole guerrier. 

Quant à la bêtise, la question est discutée. Les autruches ont certes les yeux plus gros que le cerveau. Mais de là à parler de bêtise… même si, sans être complètement stupide, l’autruche ne figure pas dans le peloton de tête des oiseaux les plus malins. 

Le plus grand des oiseaux

L’autruche, Struthio camelus, est le plus grand des oiseaux actuels : les mâles peuvent mesurer jusqu’à 2,80 mètres et peser jusqu’à 150 kilogrammes. Le mâle, au plumage noir, aime à se constituer un harem de femelles, au plumage brun. Le mâle aménage un nid au sol et incite sa favorite à y pondre, ainsi que quelques autres femelles. La femelle dominante couvera ce nid, en alternance avec le mâle qui couvera le plus souvent. L’autruche mâle est peut-être polygame, mais ce n’est pas un macho ! 

L’autruche a la réputation de tout avaler. Encore une légende ! En réalité, l’autruche est très majoritairement herbivore, mais, comme tous les oiseaux, elle avale des cailloux. Des cailloux qui servent à broyer les aliments dans le gésier. Comme l’autruche est grande, elle a un gros gésier très musculeux et elle avale de gros cailloux qui nous semblent spectaculaires. L’autruche voit dans certains objets brillants, comme des montres ou des canettes, l’équivalent de cailloux. Il arrive alors quelle gobe l’objet, d’où la légende. 

Le croupion et le bout des ailes de l’autruche sont ornés d’un panache de grandes plumes blanches et douces, que les humains ont repérées pour se panacher eux-mêmes. La plume d’autruche était dès l’antiquité un élément d’apparat. La plume d’autruche reste un atout décoratif des costumes un peu partout dans le monde, comme sur les chapeaux de la Belle Époque, et un accessoire de spectacle. 

C’est en agitant des plumes d’autruches que Zizi Jeanmaire chantait "mon truc en plumes " ! Elle filait alors les allusions grivoises sans se plonger la tête dans le sable. 

Références

L'équipe

David Bruno
David Bruno
Bruno David
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Guillaume Lecointre
Collaboration
Sophie Alavi
Collaboration