Publicité
Résumé

C'est aujourd'hui que la CFE-CGC doit décider si le projet de loi travail "a suffisamment bougé" ou pas.

avec :

Annabelle Grelier (journaliste au service économie de la rédaction de France Culture).

En savoir plus

Ce syndicat n'a pas exclu la possibilité de descendre elle aussi dans la rue, si il n'obtenait pas de correction suffisante et notamment sur le référendum en entreprise auquel elle s'oppose. Même si la centrale des cadres se trouve dans le camps des syndicats réformistes, elle n'est pas prête à tout signer, loin s'en faut... Une position courageuse qui a d'ailleurs valu à sa présidente Carole Couvert les menaces du patron du Medef Pierre Gattaz. La présidente de la CFE-CGC, Carole Couvert, est une femme dans la tourmente. Portrait signé Annabelle Grelier

Références

L'équipe

Catherine Petillon
Collaboration
Éric Chaverou
Collaboration
Abdelhak El Idrissi
Collaboration