Dafroza et Alain Gauthier aux assises, à Paris
Dafroza et Alain Gauthier aux assises, à Paris ©Maxppp - Thomas Padilla
Dafroza et Alain Gauthier aux assises, à Paris ©Maxppp - Thomas Padilla
Dafroza et Alain Gauthier aux assises, à Paris ©Maxppp - Thomas Padilla
Publicité

On les compare parfois à Serge et Beate Klarsfeld, pour leur traque des nazis. Dafroza et Alain Gauthier sont à la tête du Collectif des parties civiles pour le Rwanda, à l'origine de la plupart des enquêtes ouvertes en France sur le génocide.

Alors que s'ouvre la cinquième semaine du procès-fleuve de deux bourgmestres rwandais, jugés aux assises de Paris pour génocide et crimes contre l'humanité, focus ce matin sur ceux que l'on compare parfois à Serge et Beate Klarsfeld, pour leur traque des nazis.

Le couple Alain et Dafroza Gauthier est à la tête du Collectif des parties civiles pour le Rwanda, à l'origine de la plupart des enquêtes ouvertes en France sur le génocide. C'est eux, par exemple, qui ont prouvé qu'Octavien Ngenzi, l'un des deux accusés jugés jusqu'au 1er juillet aux assises de Paris, était réfugié en France sous une fausse identité.

Publicité

Le couple Gauthier, franco-rwandais, est marié depuis bientôt 40 ans. Depuis le génocide en 1994, ils font de la traque de génocidaires présumés le combat de leur vie. Portrait signé Catherine Duthu.

L'équipe