Bras robotique prenant une boîte en carton dans l’entrepôt - ©Getty - Onur Dongel
Bras robotique prenant une boîte en carton dans l’entrepôt - ©Getty - Onur Dongel
Bras robotique prenant une boîte en carton dans l’entrepôt - ©Getty - Onur Dongel
Publicité
Résumé

Depuis plusieurs années, des études suscitent l’inquiétude dans le monde entier : elles annoncent que la moitié des emplois pourraient disparaître dans les dix à vingt ans à venir, en raison de l’automatisation. Qu’en est-il réellement ?

En savoir plus

En septembre 2013, un document de travail publié par deux chercheurs de l’Université d’Oxford intitulé : "L'avenir de l’emploi : combien d’emplois sont-ils susceptibles d’être automatisés ?" annonçait que 47% des emplois risquaient de disparaître dans les dix à vingt prochaines années aux Etats-Unis en raison de la vague d’automatisation. Les auteurs s’étaient appuyés sur une liste d’environ 700 métiers, auxquels ils avaient affecté une probabilité d’informatisation. 

Des experts du "machine learning" avaient été consultés, afin de savoir si, selon eux, les tâches de chacun de ces métiers pouvaient être réalisées par des équipements de pointe contrôlés par ordinateur

Très rapidement, cette étude est dupliquée dans le monde entier et donne des résultats similaires. Ainsi en 2014, le cabinet Roland Berger estimait qu’en France c'était 42 % des métiers qui risquaient de disparaître.

Publicité

Mais aussitôt, la méthodologie de l’étude de Frey et Osborne est critiquée. Il s’agit en effet d’un travail réalisé exclusivement en chambre, très éloigné de la réalité de la vie quotidienne des organisations de travail où l’implantation d’une innovation technologique n’est jamais automatique, mais doit composer avec les aspirations et les résistances des travailleurs et des consommateurs et où la possibilité d’automatisation n’est qu’un élément de la décision parmi beaucoup d’autres. Dans une note intitulée La fin du travail n’est pas pour demain, les sociologues, Gérard Valenduc et Patricia Vendramin donnent une explication (…) 

Extrait de la chronique à écouter en intégralité dans cette page

Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser