Un banquier
Un banquier
Un banquier ©Getty - Holloway
Un banquier ©Getty - Holloway
Un banquier ©Getty - Holloway
Publicité
Résumé

La finance quantitative est une finance de marché liée aux mesures mathématiques du risque et aux modélisations qui les fondent : est-ce pour autant une science ?

En savoir plus

Est-il dangereux que la finance se croie une science ? Cette question peut sembler étrange. Pour en comprendre la pertinence, il faut rappeler que la finance quantitative désigne l’usage des mathématiques appliqués, pour modéliser, quantifier et tenter de comprendre les mécanismes à l’œuvre dans les opérations financières - qu’il s’agisse d’emprunts, de placements ou d’investissement et plus généralement - pour mieux comprendre et anticiper les dynamiques des marchés financiers. Cette finance qui est le plus souvent une finance de marché est donc très mathématisée.

Une finance de marché très mathématisée

Le problème que cela peut poser est lié à la trop grande confiance accordée aux mesures mathématiques du risque et aux modélisations qui les fondent. Ce qui crée l’illusion que tout est contrôlable par le calcul. Cela conduit à l’évacuation systématique du facteur humain. Cette dérive scientiste a pu nourrir les excès de la finance. Qu’est-ce que le scientisme ? Le scientisme peut être considéré comme une idéologie qui prétend que seule la science est légitime à parler du monde. La crise des subprimes, première crise née de l’ingénierie financière, est la fille de cette dérive scientiste en finance. Mais comment peut-on la contrer ? (...)

Publicité

La chronique est à écouter dans son intégralité en cliquant sur le haut de la page. Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser.