Dans une agence de communication, le maitre mot : communiquer
Dans une agence de communication, le maitre mot : communiquer
Dans une agence de communication, le maitre mot : communiquer ©Getty - Hinterhaus Productions
Dans une agence de communication, le maitre mot : communiquer ©Getty - Hinterhaus Productions
Dans une agence de communication, le maitre mot : communiquer ©Getty - Hinterhaus Productions
Publicité
Résumé

Avez-vous déjà entendu parler du "nudge", cet anglicisme qui veut dire littéralement "coup de coude" - ou comment améliorer les grandes décisions dans sa vie ?

En savoir plus

Le nudge signifie "coup de coude" en anglais, voire "coup de pouce". Il est à la fois un concept, une théorie, une technique, une pratique. Il reflète en quelque sorte la mythologie du succès que véhicule l’anglicisme sur lequel il repose. Une théorie formalisée en 2008 par l’économiste américain, Richard Thaler et le juriste, Cass Sunstein, dans un essai intitulé : Nudge : améliorer les décisions concernant la santé, la richesse et le bonheur.

Loin d'être aussi rationnels qu'on pourrait le croire, les individus sont influencés par une grande palette de signaux

S’intéressant aux comportements des individus, les auteurs constatent que ceux-ci ne seraient pas aussi rationnels que ce que la théorie économique dominante suggère. Thaler et Sunstein défendent l’idée que les individus sont influencés par une grande palette de "signaux" qui vont des émotions aux injonctions sociales, en passant par les interactions avec les autres, et que tout cela modifierait les comportements dans un sens non rationnel. Notons à cette occasion que cette économie comportementale sur laquelle repose le travail de Thaler et Sunstein semble parfois découvrir, avec des décennies de retard, les résultats des sciences sociales, au premier rang desquelles la sociologie. Mais revenons à nos auteurs. Thaler et Sunstein ne se limitent pas à ces constats d’irrationalité. Ils proposent des politiques pour remettre "de l’ordre" dans les comportements individuels.

Publicité

La politique du nudge vise ainsi à inventer des dispositifs légers, parfois qualifiés de "doux", des sortes de petits coups de pouce qui doivent permettre d’inciter à modifier chacun de nos comportements, non pas en les contraignant, mais, sans qu’on s’en rende compte, en nous incitant légèrement, en jouant sur nos émotions. (…)

La chronique est à écouter dans son intégralité en cliquant sur le haut de la page. Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser.