B comme "bitcoin" ©Getty - Boris Zhitkov
B comme "bitcoin" ©Getty - Boris Zhitkov
B comme "bitcoin" ©Getty - Boris Zhitkov
Publicité
Résumé

Les détracteurs y voient des objets de spéculation, les défenseurs, un nouvel eldorado monétaire … De quoi s’agit-il ? Des jetons numériques ou "tokens", que l’on appelle aussi, "cryptomonnaies". A raison ou à tort, qui en a peur ?

En savoir plus

Leurs détracteurs n’y voient que des objets de spéculation, leurs défenseurs un nouvel eldorado monétaire … De quoi s’agit-il donc ? Des jetons numériques ou "tokens", que l’on appelle aussi les "cryptomonnaies" ! Leur particularité est de fonctionner sans autorité centrale, sans banque, au moyen d’un protocole informatique d’enregistrement et de validation décentralisée des transactions, appelé chaîne de blocs ou blockchain

La validation des transactions par blocs se fait dans un réseau informatique de pair-à-pair. Les membres du réseau qui acceptent de participer à cette opération dite de "minage" en mettant à disposition leur puissance de calcul obtiennent en échange des jetons numériques. Un nouveau jeton s’obtient ainsi en "minant". Un vocable conçu pour évoquer une sorte de mine d’or numérique. Le plus connu de ces jetons numériques est le Bitcoin, créé en 2008 par un mystérieux Satoshi Nakamoto, à l’origine du premier protocole de chaîne de blocs. Loin de s’y réduire, l’univers des jetons numériques est aujourd’hui en pleine expansion.

Publicité

Entre d’un côté, des jetons issus de leur propre chaîne de blocs, sur le même modèle que le Bitcoin, mais avec des protocoles de validation différents, comme l’ethereum pour l’Ether, la solana pour le SOL, … d’un autre côté, des jetons de gouvernance reçus en échange d’une participation au développement d’applications de plateformes d’échanges, de jeux, de prêts, et, par ailleurs, des jetons stables (ou stablecoins) qui promettent une valeur plus stable arrimée à des devises officielles – comme le Geminidollar ou bientôt le Diem de Facebook, il existerait actuellement pas moins de 7000 sortes de jetons numériques dans le monde ! 

Et tout cela foisonne tant qu’il devient difficile d’imaginer que l’avenir monétaire se fera sans eux (...).

Cette chronique est à écouter dans son intégralité dès mercredi à 14h55 en cliquant ICI, et sur l'antenne de France-Culture ou sur l'application Radio-France

Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser.