Services à la personne ©Getty - Seksan Mongkhonkhamsao
Services à la personne ©Getty - Seksan Mongkhonkhamsao
Services à la personne ©Getty - Seksan Mongkhonkhamsao
Publicité
Résumé

Le philosophe André Gorz dénonçait le développement des services domestiques, pour l’essentiel des services d’entretien et de ménage, car il était le reflet d’une forme de servitude et d’inégalités croissantes

En savoir plus

Ces "services à la personne" ont connu un essor substantiel grâce aux politiques mises en place dès la fin des années 1980, en particulier de généreuses réductions de cotisations sociales sur les bas salaires, des incitations au développement du temps partiel et des défiscalisations pour les couples qui recouraient à ce travail. Autant d’ingrédients qui ont permis que se multiplient ces emplois de services, souvent auprès des ménages les plus riches. Historiquement et en parallèle, d’autres activités s’étaient développées dans un cadre associatif ou dans celui des services publics de proximité. 

Il s’agissait de services répondant à des besoins sociaux, souvent d’aide à domicile auprès des familles avec peu de ressources, ou auprès des personnes âgées devenues fragiles

D’un côté donc des services domestiques d’utilité privée développés majoritairement dans le cadre de contrats de gré à gré entre un employeur et un ou plus souvent une salariée, et de l’autre des services d’utilité sociale et collective dans des contrats de droit commun, dans le cadre de structures associatives ou de centres communaux d’action sociale (CCAS).  

Publicité

En 2005, le Plan de développement des services à la personne a fait table rase de cette distinction. Mis en place par Jean-Louis Borloo, à l’époque ministre de la cohésion sociale, ce plan a institutionnalisé l’intitulé de "services à la personne", un terme qui avait été inventé par le CNPF, l’ancêtre du Medef, dès les années 1980. Ce nouveau secteur devait regrouper à la fois les services domestiques et les services sociaux d’aide aux plus fragiles. (…) 

Cette chronique est à écouter dans son intégralité dès vendredi à 14h55 en cliquant ICI, et sur l'antenne de France-Culture ou sur l'application Radio-France

Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Ecoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment"; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser