Matthew Henson, explorateur américain qui fit partie de l'expédition au pôle nord, en 1909 - Domaine public, Wikipédia
Matthew Henson, explorateur américain qui fit partie de l'expédition au pôle nord, en 1909 - Domaine public, Wikipédia
Matthew Henson, explorateur américain qui fit partie de l'expédition au pôle nord, en 1909 - Domaine public, Wikipédia
Publicité
Résumé

Il faut toujours se méfier des récits hagiographiques !

En savoir plus

Le 7 juin 1913, le Petit Journal, l'un des plus grands quotidiens français de l'époque, publiait un article en première page intitulé : "L'amiral Peary, qui a découvert le Pôle Nord, est à Paris depuis hier matin." "Dans une allocation très applaudie, ajoute le journaliste, le prince Roland Bonaparte (président de la société de géographie) rappela la marche héroïque autour des déserts glacés du pôle, de l'énergique marin Peary". Reçu en grande pompe par la municipalité de Paris, Robert Peary fut nommé grand officier de la légion d'honneur.

"Il faut toujours se méfier de ces récits hagiographiques car les exploits qui ont marqué l'histoire de l'humanité ne sont jamais le fait d'un homme seul"

Il faut toujours se méfier de ces récits hagiographiques car les exploits qui ont marqué l'histoire de l'humanité ne sont jamais le fait d'un homme seul, mais résultent toujours d'une entreprise collective. Le Petit Journal oublia de préciser que le 6 avril 1909, le jour où, selon ses dires, Robert Edwin Peary atteignit le pôle nord, il était accompagné par un assistant Noir et par 4 Inuits. En 1912, soit un an avant la visite de Peary à Paris, Matthew Henson , l'assistant noir, avait publié son autobiographie intitulée, A Negro explorer of the North Pole", récemment traduite en français (2021), dans laquelle il avait décrit le rôle essentiel qu'il avait lui-même joué dans cette aventure.

Publicité

Né dans le Maryland, le 6 juin 1866, peu de temps après l'abolition de l'esclavage et la fin de la Guerre de Sécession, Matthew Henson est mort le 9 mars 1955 à New York. Après le décès de ses parents, il devint garçon de cabine dans la marine marchande. Malgré les lois Jim Crow - qui avaient remplacé l'esclavage par la ségrégation raciale (les Noirs étaient libres mais séparés des Blancs) - le capitaine du navire sur lequel travaillait le jeune Henson, le considéra comme son fils et lui donna une bonne instruction. Il parcourut ainsi le monde entier, visitant la Chine, le Japon, les Philippines, l'Afrique, et même la France. A vingt ans, Henson était un marin expérimenté. C'est cette compétence qui incita l'explorateur Robert Peary à l'engager pour l'accompagner dans ses expéditions polaires (...).

La chronique est à écouter dans son intégralité en cliquant sur le haut de la page. Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser.

Références

L'équipe

Gérard Noiriel
Production
Laurence Millet
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration