Québec city
Québec city
Québec city ©Getty - Rex Montalban Photography
Québec city ©Getty - Rex Montalban Photography
Québec city ©Getty - Rex Montalban Photography
Publicité
Résumé

Poser la question de l'accent n'est-il pas une forme d'ethnocentrisme, une façon de voir le monde à partir de ses propres préjugés ?

En savoir plus

Sous une apparence de neutralité, poser la question des accents québécois, marseillais, alsacien ou autre est une forme d'ethnocentrisme, une façon de voir le monde à partir de ses propres préjugés. Quand on dit que quelqu'un parle le français sans accent, on oublie que cette neutralisation apparente est le fruit d'une longue histoire.

En 1534, le navigateur Jacques Cartier découvre le Québec

C'est en 1534 que le navigateur Jacques Cartier a découvert le Québec. Quelques décennies plus tard, grâce à Samuel de Champlain, la première colonie française permanente s'est fixée sur ce territoire qu'il a appelée la Nouvelle France.

Publicité

A l'époque, ses habitants parlaient la même langue que le peuple du royaume de France, un français populaire qui se distinguait toutefois du dialecte distingué qu'on parlait à la Cour. Mais les bouleversements provoqués par la Révolution française ont contribué à diffuser, d'abord au sein de la bourgeoisie, puis dans toutes les couches sociales, les façons de parler qui s'étaient imposées d'abord à Versailles puis dans les salons parisiens.

Etant donné la faiblesse des flux migratoires entre la France et le Canada, le français québécois a évolué en conservant les manières de parler qui existaient sous l'Ancien Régime, y compris en gardant des traces rappelant l'origine régionale de ces immigrants, comme le normand, le poitevin, le saintongeais, etc. Ce vieux français se caractérisait notamment par le fait que l'on ne prononçait pas toutes les syllabes, ce qui est encore une marque du québécois.  Les Québécois peuvent donc considérer qu'ils parlent « le vrai français » et que ce sont les Parisiens qui ont pris un accent en prononçant toutes les syllabes, toutes les lettres, tous les mots comme il faut (...).

La chronique est à écouter dans son intégralité en cliquant sur le haut de la page. Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser.

Références

L'équipe

Gérard Noiriel
Production
Laurence Millet
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration