Anne Frank (1929-1945), à l'école Montessori d'Amsterdam en 1940. Photographe inconnu
Anne Frank (1929-1945), à l'école Montessori d'Amsterdam en 1940. Photographe inconnu
Anne Frank (1929-1945), à l'école Montessori d'Amsterdam en 1940. Photographe inconnu - Collection Anne Frank Stichting Amsterdam — Domaine public. Wikipédia
Anne Frank (1929-1945), à l'école Montessori d'Amsterdam en 1940. Photographe inconnu - Collection Anne Frank Stichting Amsterdam — Domaine public. Wikipédia
Anne Frank (1929-1945), à l'école Montessori d'Amsterdam en 1940. Photographe inconnu - Collection Anne Frank Stichting Amsterdam — Domaine public. Wikipédia
Publicité
Résumé

Le génocide perpétré par les nazis contre les juifs est devenu un élément fondamental dans la mémoire collective, consolidée après la Seconde Guerre mondiale, grâce à des livres comme le Journal d'Anne Frank.

En savoir plus

Le génocide perpétré par les nazis contre les juifs est devenu un élément fondamental dans la mémoire collective universelle, un repère essentiel pour tous ceux qui luttent pour faire reculer les discours de haine. Cette mémoire s'est consolidée dans les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale grâce à des livres comme le fameux journal d'Anne Frank.

Après deux ans passés dans une cache secrète aménagée dans une annexe de l'entreprise que dirigeait Otto Frank, le père d'Anne, à Amsterdam, la famille est arrêtée le 4 août 1944

À lire aussi : La vie mystérieuse du journal d’Anne Frank

Sa famille avait quitté Francfort pour Amsterdam au cours de l’année 1933, afin d'échapper aux persécutions nazies à l'encontre des Juifs. En juillet 1942, l'occupation du pays par les troupes allemandes incita les Frank à se cacher dans un appartement secret, aménagé dans une annexe de l'entreprise que dirigeait Otto Frank, le père d'Anne (1929-1945), âgée alors de treize ans. Après deux ans passés dans ce refuge, la famille fut arrêtée le 4 août 1944, puis déportée vers le centre d'extermination d'Auschwitz-Birkenau. Sept mois après son arrestation, Anne mourut du typhus dans le camp de Bergen-Belsen.

Publicité

Anne et sa sœur meurent du typhus au camp de Bergen-Belsen. Seul Otto Frank, leur père, survivra à la déportation.

Anne Frank a débuté l'écriture de son journal le 12 juin 1942 et l'a poursuivi jusqu'au 1er août 1944, quelques jours avant l'arrestation de sa famille. Mais il n'a été publié qu'en 1947, grâce à son père. Ce texte pathétique, qui retrace le destin tragique d'une adolescente, a fait d'elle l'une des victimes emblématiques de la Shoah. Le 30 juillet 2009, le Journal d'Anne Frank a été ajouté au Registre de la Mémoire du monde, ouvert par l'UNESCO.

Cette reconnaissance universelle n'a pas empêché que ce livre soit rapidement pris dans les conflits mémoriels qui concernent cette période de notre histoire. Ceux qui s'évertuent à nier l'existence des chambres à gaz et de la Shoah, qu'on appelle les "négationnistes", ont affirmé qu'il s'agissait d'un faux, une contrefaçon rédigée par le père d'Anne Frank, version relayée, en France, par Robert Faurrisson (...)

La chronique est à écouter dans son intégralité en cliquant sur le haut de la page. Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser.

Références

L'équipe

Gérard Noiriel
Production
Laurence Millet
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration