Mosaïque représentant Lampegia à Llívia (Catalogne). Juin 2006, sur la place de Llivia
Mosaïque représentant Lampegia à Llívia (Catalogne). Juin 2006, sur la place de Llivia
Mosaïque représentant Lampegia à Llívia (Catalogne). Juin 2006, sur la place de Llivia - Wikimedia Commons
Mosaïque représentant Lampegia à Llívia (Catalogne). Juin 2006, sur la place de Llivia - Wikimedia Commons
Mosaïque représentant Lampegia à Llívia (Catalogne). Juin 2006, sur la place de Llivia - Wikimedia Commons
Publicité
Résumé

Avez-vous entendu parler de Lampégie, la fille du duc d'Aquitaine qui épousa le gouverneur berbère et musulman de Catalogne ?

En savoir plus

Llivia est une petite commune située non loin d'Andorre, qui compte aujourd'hui moins d'un millier d'âmes. Elle est insérée dans le département français des Pyrénées-Orientales mais relève de la province autonome de Catalogne. Si vous vous promenez un jour dans cette région, vous pourrez admirer une mosaïque murale dédiée à Lampégie (ou Lampégia), la fille du duc Eudes d'Aquitaine. Elle laissa sa trace dans l'histoire, parce qu'elle vécut au moment où la péninsule ibérique fut conquise par les Musulmans entre 711 et 726. Cette offensive aboutit à la destruction du royaume wisigoth remplacé par un califat omeyyade. Les Omeyyades – qui gouvernèrent le monde musulman de 661 à 750 - tenaient leur nom de leur ancêtre, un grand-oncle de Mahomet qui s'était d'abord opposé au prophète, avant d'embrasser l'islam.

Entre Arabes et Berbères, des relations conflictuelles

Craignant de subir le même sort que les Wisigoths, le duc Eudes d'Aquitaine conclut un pacte d'alliance avec le jeune gouverneur de la Catalogne qui s'appelait Munuza, d'origine berbère. Les Berbères étaient eux- mêmes passés sous la coupe des Arabes quelques décennies seulement avant les Wisigoths. Après avoir résisté aux envahisseurs, ils s'étaient convertis à l'Islam et certains d'entre eux avaient été enrôlés dans l'armée Omeyyade. Ce fut le cas de Munuza, le commandant des troupes qui achevèrent la conquête de la Cerdagne. Nommé gouverneur, il choisit d'établir le siège de son pouvoir à Llivia.

Publicité

Malgré ce ralliement, les relations entre Arabes et Berbères étaient restées conflictuelles. À la suite des querelles nées lors du partage des dépouilles des vaincus, Munuza fit sécession et signa un traité de paix avec Eudes d'Aquitaine. Ce dernier crut bon de sceller cette alliance en lui donnant en mariage sa fille, appelée Lampegia dans certaines chroniques, "Numérance" ou "Ménine" dans d'autres textes. Lampegia incarna ainsi l'alliance entre l'Aquitaine et la Catalogne musulmane. (…)

La chronique est à écouter dans son intégralité en cliquant sur le haut de la page. Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser.