Plusieurs générations ©Getty - Leontura
Plusieurs générations ©Getty - Leontura
Plusieurs générations ©Getty - Leontura
Publicité
Résumé

De quelle façon les ruptures historiques peuvent-elles unir plusieurs générations ?

En savoir plus

La notion de génération comme différence à la fois biologique et historique

Il nous semble évident de nous situer dans l'histoire par un terme d'origine biologique, à savoir celui de génération. Pour comprendre tel ou tel phénomène de l'époque, nous disons qu'il s'agit d'une affaire de générations, autrement dit, une affaire qui distingue les parents et les enfants. Le terme de génération distingue une coupure historique dans la tranche d'âge d'une vie humaine, ou dans la période où l'on donne naissance à des enfants. Il y aurait une différence d'âge qui déterminerait une différence de perception de l'histoire entre les parents et les enfants, entre les Pères et Fils (1862) disait Ivan Tourgueniev. C'est donc à la fois une différence biologique et une différence historique.

Une génération se définit-elle par la continuité ou par la rupture ?

Toutefois, a-t-on raison de nous distinguer entre nous en termes de générations ? Qu'est-ce qui définit vraiment une génération ? Est-ce qu'il s'agit de l'image biologique de la continuité ou de l'idée de rupture, qui va au-delà de l'idée même de génération ? Dans les romans de Ivan Tourgueniev et de Fiodor Dostoïevski, on voit par exemple le conflit des générations. La génération se définit par rupture avec la génération précédente. (...)

Publicité

La chronique est à écouter dans son intégralité en cliquant sur le haut de la page. Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser.