Portrait du philosophe Emmanuel Kant (1724-1804) - Une gravure de 1882 ©Getty - Grafissimo
Portrait du philosophe Emmanuel Kant (1724-1804) - Une gravure de 1882 ©Getty - Grafissimo
Portrait du philosophe Emmanuel Kant (1724-1804) - Une gravure de 1882 ©Getty - Grafissimo
Publicité
Résumé

Tout en étant elle-même pratique, comment la philosophie peut-elle nous expliquer ce en quoi justement consiste la pratique ?

En savoir plus

On reproche très souvent à la philosophie - tout en mélangeant souvent les termes - de ne pas être concrète, de ne pas servir à notre vie immédiate, de planer et d'être au-dessus de nos besoins les plus concrets et vitaux. Aussi dit-on qu'elle n'est pas utile, qu'elle ne sert à rien. Vladimir Jankélévitch (1903-1985) s'était édifié contre cette prétention de critiquer la philosophie qui ne servirait à rien. Elle sert, disait-il, aux besoins les plus profonds de l'être humain. Il faut justement élargir notre notion du besoin. Enfin, on reproche à la philosophie de ne pas être pratique. On peut également dire pragmatique. Que veut-on dire exactement par là ?

La "praxis" désigne l'action humaine

Le pratique est une notion très différente de l'utile, du besoin ou du concret. En effet, le pratique, c'est ce qui concerne notre action. Le terme grec "praxis" désigne l'action humaine par opposition à la production d'un objet qu'on appelle "poiésis", c'est-à-dire "création", un terme qui a donné celui de "poésie". La praxis désigne l'action, autrement dit, ce par quoi les humains sont la source d'un changement dans le monde, même si une telle action ne donne pas lieu à un objet. Prenons par exemple une bouteille. Elle a été fabriquée, mais si quelqu'un vient à la prendre dans ses mains, il ne la change pas. Toutefois, ce faisant, ce quelqu'un change quelque chose dans le monde. C'est bel et bien cela l'action, la pratique.

Publicité

L'invention du concept de philosophie pratique par Emmanuel Kant

La philosophie est forcément pratique parce qu'elle s'intéresse à l'action humaine. Quand Emmanuel Kant (1724-1804) invente le concept de philosophie pratique, c'est justement pour dire que la philosophie s'intéresse à l'action humaine.

Kant oppose le pratique et le pragmatique. Selon lui, le pragmatique est ce qui vise une utilité extérieure, immédiate et vitale. Cela ne veut pas dire qu'il le critique, mais qu'il ne s'agit que d'un secteur de l'action. En réalité, l'action humaine relève aussi de ce que Kant appelle la liberté et la philosophie pratique. C'est la philosophie qui s'intéresse à nos actions du point de vue, non pas de l'utilité vitale, mais de la liberté absolue et de la liberté universelle. C'est pourquoi il faut, selon lui, opposer la philosophie pratique et l'utilité pragmatique de la philosophie. (...)

La chronique est à écouter dans son intégralité en cliquant sur le haut de la page. Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser.

5 min