Prévenir la violence
Prévenir la violence
Prévenir la violence ©Getty - Kolderal
Prévenir la violence ©Getty - Kolderal
Prévenir la violence ©Getty - Kolderal
Publicité
Résumé

La violence, de l'indignation à l'explication.

En savoir plus

Il ne s'agit jamais lorsqu'on se demande comment surgit la violence, de savoir ce qu'est la violence, comment elle apparaît. Dès qu'on parle de violence, on ne demande pas seulement une explication, on est aussi dans l'indignation, d'emblée dans le refus. De telle sorte que cette première question, "comment surgit la violence" est inséparable de la seconde : comment surgit notre sentiment de la violence ?

"On dit qu'un mouvement est violent quand il contredit un mouvement qu'on suppose naturel"

Néanmoins, il nous faut nous interroger sur le sens de cette notion en général, la violence, qui a une histoire, et la relier à l'expérience humaine elle-même. Pour le comprendre, il faut revenir à sa définition la plus ancienne, latine, qui chez Aristote, désigne des termes contre nature. On dit qu'un mouvement est violent, "violens" en latin, quand il contredit un mouvement qu'on suppose naturel. Pour Aristote, chaque objet ayant une nature, ayant une finalité à réaliser, cela vaut aussi pour les mouvements des corps physiques ; la pierre par exemple, étant supposée aller vers le bas, quand on la lance vers le ciel, on y imprime un mouvement contre-nature, un mouvement violent. Ce sens du mot violent comme contredisant un mouvement naturel a disparu de la physique, pourtant il nous donne un indice pour la violence au sens le plus précis du mot, entre les humains (...)

Publicité

La chronique est à écouter dans son intégralité en cliquant sur le haut de la page. Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser