1928 : Alexander Fleming ou la découverte de la pénicilline
1928 : Alexander Fleming ou la découverte de la pénicilline
1928 : Alexander Fleming ou la découverte de la pénicilline ©Getty - Nenov
1928 : Alexander Fleming ou la découverte de la pénicilline ©Getty - Nenov
1928 : Alexander Fleming ou la découverte de la pénicilline ©Getty - Nenov
Publicité
Résumé

Ne vous êtes-vous jamais demandé comment les scientifiques faisaient de nouvelles découvertes ?

En savoir plus

La science recouvre ce que nous savons, ou du moins ce qui fait l’objet d’un consensus stable dans une large communauté et, surtout, qui est l’aboutissement d’une démarche rigoureuse appuyée sur des vérifications. On peut considérer que le fait que la Terre soit une sphère imparfaite un peu aplatie aux pôles est un fait scientifique avéré, comme on peut avancer que le monde vivant d’aujourd’hui est le résultat d’une longue évolution - et la recherche correspond au front des connaissances en train d’avancer, elle explore ce que nous ne savons pas encore. Tenter de comprendre comment se développent certaines maladies, essayer de savoir si le noyau de la planète Mars est liquide ou solide sont autant de questions de recherche actuelles.

"L’ère du savant génial isolé dans son laboratoire est largement révolue"

Dans toutes les disciplines, les nouvelles connaissances que révèle la recherche sont le plus souvent le fruit de longs travaux fondés sur des expérimentations, des observations, des analyses de données réalisées pour répondre à une interrogation initiale, à une hypothèse posée au préalable. Ainsi la science se construit désormais dans des équipes autour de questions de recherche qui émergent à un niveau collectif, souvent international. L’ère du savant génial isolé dans son laboratoire est largement révolue. Ainsi la science se construit désormais dans des équipes autour de questions de recherche qui émergent à un niveau collectif, souvent international. L’ère du savant génial isolé dans son laboratoire est largement révolue.

Publicité

Pourtant, l’histoire des sciences est jalonnée d’épisodes où une idée, une fulgurance a pu émerger d’un seul cerveau. Où une part de hasard a ouvert une porte vers une découverte fondamentale. Ce sont de tels épisodes qui nous font rêver

La découverte de la pénicilline par sérendipité

Prenons les antibiotiques, par exemple, alors que nous sommes en 1928, et que le médecin, biologiste, Alexander Fleming poursuit des recherches sur des bactéries, des staphylocoques, dans son laboratoire de Londres. Il s’intéresse à la virulence des staphylocoques, mais là, c’est l’été et il a décidé de s’accorder quelques vacances, son laboratoire est en désordre, comme d’habitude, il part quand même. Lorsqu'il revient de vacances, il regarde ses boîtes de culture et se désole : elles ont été contaminées par des champignons. Il aurait dû faire attention. Une observation l’intrigue : au contact et autour des zones polluées par les champignons, les bactéries ont disparu. Ces champignons, appartenant au genre Penicillium, auraient-ils tués les bactéries ? La réponse est connue, et cette découverte fortuite a sauvé des millions de vies humaines. La découverte des antibiotiques peut être qualifiée d’accidentelle.

Que diriez-vous des vaches, "auxiliaires médicales"  ? Au XVIIIe siècle, les épidémies de variole font des ravages en Europe. La maladie tue enfants, adultes ou vieillards, Pourtant une catégorie de la population semble échapper au fléau. En 1796, en Angleterre, un médecin observe que les fermières qui prennent soin des vaches sont peu touchées et que si elles tombent malades, elles guérissent le plus souvent. Il s'interroge et fait alors le rapprochement entre une maladie plutôt bénigne qui affecte le bétail et les fermières, la vaccine, et la variole humaine.

Savez-vous ce que découvrit l'ingénieur, Etienne Louis Malus, un jour de l'année 1808, alors qu'il se promenait dans le jardin du Luxembourg, à Paris, qu'il faisait beau et qu'il se mit à jouer avec un petit cristal de calcite ? Saviez-vous que le stéthoscope date d'une découverte faite par le Docteur Laennec, en 1816, alors qu'il auscultait un jeune patient ? Au lieu de poser directement son oreille contre sa poitrine, il enroula une feuille de papier dont il se servit comme d’un cornet acoustique. Il venait d’inventer le stéthoscope dont les premiers modèles seront de simples tubes de bois. Connaissez-vous l'origine de la tarte Tatin ?

Autant d'étonnements, autant de découvertes, et autant de questions et de réponses à écouter dans cette chronique qui nous ramène aussi au fait que Christophe Colomb après tout, a bien trouvé l’Amérique  en cherchant la route des Indes !

La chronique est à écouter dans son intégralité en cliquant dans le haut de la page. Histoire, économie, sciences, philosophie, histoire de l'art… Écoutez et abonnez-vous à la collection de podcasts "Le Pourquoi du comment" ; les meilleurs experts répondent à toutes les questions que vous n'osez poser.