Extrait du livre "Chez toi", de Sandrine Martin, qui s'est inspirée d'une étude anthropologique menée par Vanessa Grotti sur les femmes migrantes enceintes et le personnel soignant
Extrait du livre "Chez toi", de Sandrine Martin, qui s'est inspirée d'une étude anthropologique menée par Vanessa Grotti sur les femmes migrantes enceintes et le personnel soignant
Extrait du livre "Chez toi", de Sandrine Martin, qui s'est inspirée d'une étude anthropologique menée par Vanessa Grotti sur les femmes migrantes enceintes et le personnel soignant -  Sandrine Martin / Casterman - 2021
Extrait du livre "Chez toi", de Sandrine Martin, qui s'est inspirée d'une étude anthropologique menée par Vanessa Grotti sur les femmes migrantes enceintes et le personnel soignant - Sandrine Martin / Casterman - 2021
Extrait du livre "Chez toi", de Sandrine Martin, qui s'est inspirée d'une étude anthropologique menée par Vanessa Grotti sur les femmes migrantes enceintes et le personnel soignant - Sandrine Martin / Casterman - 2021
Publicité
Résumé

Parmi les nombreux réfugiés qui vivent actuellement à Athènes, il y a une catégorie dont on parle peu, pourtant la plus vulnérable et précaire : les femmes enceintes. C'est ce que raconte le livre "Chez toi", de Sandrine Martin, inspirée d'une étude menée par l’anthropologue Vanessa Grotti.

avec :

Sandrine Martin (Autrice de bande dessinée et illustratrice), Vanessa Grotti (Chercheuse anthropologue).

En savoir plus

Mona est une jeune syrienne, qui a quitté son pays depuis de longs mois avec son mari Souleiman. Ils rêvent tous les deux d’arriver un jour en Allemagne, où ils ont un peu de famille. Et Mona en rêve avec plus de force, et un sentiment d’urgence plus grand encore, quand elle apprend qu’elle est enceinte. Elle va croiser dans un centre de santé Monika, une sage-femme grecque qui s’occupe des femmes réfugiées enceintes et aspire elle aussi à une vie meilleure, puisque la Grèce est durement frappée par la crise économique et que son mari ne trouve plus de travail. 

Ces destins de femmes croisés, l'autrice Sandrine Martin les raconte dans une très belle bande dessinée qui paraît aux éditions Casterman intitulée Chez toi, et qui s'inspire d'un vaste projet de recherche mené et dirigé par l'anthropologue Vanessa Grotti, le EU Border Care, une étude comparative de soins, données aux femmes migrantes enceintes, aux frontières externes de l'Europe. 

Publicité

La bande dessinée est une manière d'approcher le réel, qui est de toute façon très subjective. En anthropologie, nos ethnographies sont forcément une reproduction du réel à travers nos visions personnelles. Ce que j'ai aimé avec la bande dessinée, c'est que dans un contexte aussi politisé et aussi sensible, lorsqu'on travaille avec des personnes réfugiées, la bande dessinée nous permet de reproduire toutes ses questions très intimes et très humaines, tout en protégeant ces personnes et leur identité. C'est un problème de représentation qui peut se poser avec la photo et la vidéo. Lorsque Sandrine Martin a pu entrer dans le squat auprès de Cynthia Malakasis, Sandrine a été intégrée parce qu'elle n'avait avec elle qu'un carnet et des crayons, et c'est ce qui a pu libérer la narration. Cette fiction permet de concentrer toutes ces histoires dans une seule et de couvrir beaucoup plus que si on avait essayé de raconter l'expérience spécifique de ces 5 réfugiées syriennes.
Vanessa Grotti 

Extrait de la bande dessinée "Chez toi", de Sandrine Martin, inspirée de l'étude EU Border Care menée par l'anthropologue Vanessa Grotti
Extrait de la bande dessinée "Chez toi", de Sandrine Martin, inspirée de l'étude EU Border Care menée par l'anthropologue Vanessa Grotti
- Casterman (2021)

D'un continent à l'autre

Sandrine Martin navigue d’un style à l’autre en bande dessinée. On lui doit toujours aux éditions Casterman une biographie de Niki de Saint Phalle, et une adaptation d’un roman de Pierre Péju, Le rire de l’ogre, qui raconte une magnifique histoire d’amour et d’amitiés adolescentes sur fond de fantômes pendant la Seconde Guerre Mondiale. Aux éditions Misma, elle a aussi publié le très remarqué Petite niaiseuse, un recueil de chroniques sur l’adolescence, sans oublier un étonnant livre de dessins sur le couple et l’amour publié aux éditions de L'Apocalypse, La montagne de sucre, un ouvrage qui penche vers le rêve, la vision, le symbolisme.

Avec Chez toi, Sandrine Martin s'est plongée dans le réel de notre époque, en publiant d'abord cette histoire sur le site ERC Comics, sous le nom de Expecting. C'est ensuite devenu un livre, dans lequel elle a gardé le même découpage, et la bichromie des couleurs, pour différencier les deux personnages principaux, et appuyer la dichotomie de leurs parcours respectifs. 

J'aime travaille en bichromie, ça permet de décrire le réel et d'insister sur le symbolique. Il y a une scène où Mona fume et elle est déprimée, ça insiste sur l’émotion qui se dégage de la scène. Dans le web comics, j'avais déjà travaillé avec deux couleurs différentes qui permettaient d'identifier les deux personnages. J'ai gardé le découpage du web comics, qui marchait avec une narration en voix-off.                  
Sandrine Martin

Extraits de "Chez toi", de Sandrine Martin
Extraits de "Chez toi", de Sandrine Martin
- éditions Casterman (2021)

Musiques

  • Shlon, de Omar Souleyman, de l'album Shlon (2019)
  • Adi, de Mayada Bsilis