Gabriel Attal et la nouvelle porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire
Gabriel Attal et la nouvelle porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire
Gabriel Attal et la nouvelle porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire ©AFP - BERTRAND GUAY
Gabriel Attal et la nouvelle porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire ©AFP - BERTRAND GUAY
Gabriel Attal et la nouvelle porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire ©AFP - BERTRAND GUAY
Publicité
Résumé

Les femmes en politique en Europe, nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne / Le burkini est-il sujet à débat en dehors de la France ?

avec :

Juan Jose Dorado (journaliste au groupe media espagnol "La Region" (Galice). Correspondant à Paris), Birgit Holzer (journaliste correspondante pour plusieurs titres de la presse régionale allemande et le magazine bilingue franco-allemand Paris-Berlin), Alberto Toscano (correspondant de la radio italienne Radicale, écrivain.).

En savoir plus

De la nomination d'Elisabeth Borne à l'annonce du nouveau gouvernement vendredi 20 mai, c'était le feuilleton politique de la semaine, regard de nos correspondants étrangers :

Avec Alberto Toscano , correspondant de la radio italienne Radicale, écrivain, Birgit Hölzer, correspondante pour la presse allemande, Juan Jose Dorado, journaliste espagnol

Publicité

Pour Juan Jose Dorado, "En France on parle d'abord du fait qu'elle soit une femme, alors qu'elle connait très bien ses dossiers, et cela est passé au deuxième plan. Nous, les correspondants étrangers, on s'intéresse surtout au président de la République plus qu'au nouveau gouvernement. On s'interroge sur le poids des décisions d'Elisabeth Borne, et la possibilité qu'elle puisse aller jusqu'au bout de son mandat."

"Je trouve qu'Elisabeth Borne n'est pas la seule femme qui sort du lot de ce nouveau gouvernement. Il y a des femmes d'horizons différents mais qui sont très compétentes, leur parcours n'est pas toujours assez mis en valeur par les médias", estime Alberto Toscano.

En Allemagne, malgré 16 années d'Angela Merkel, "on a cherché à déstabiliser une candidate en Allemagne pendant les dernières élections, en France quand une femme aspire à un poste important c'est un sujet que ce soit une femme, on souligne systématiquement la question du genre", explique Birgit Hölzer.

La polémique n’est pas nouvelle, elle avait déjà enflammé la classe politique et les médias en 2016. L’adoption lundi d’un nouveau règlement à Grenoble autorisant le port du maillot de bain couvrant, appelé "burkini", dans les piscines municipales à compter du 1er juin a relancé le débat. Si le maire Éric Piolle indique que son interdiction dans les piscines municipales est une discrimination, d'autres le voient comme un signe politique de prosélytisme religieux qui enferme la femme ou tout simplement comme une tenue qui ne respecte pas les normes d'hygiène en place dans les piscines municipales. "Progrès social" pour les uns, "trahison du féminisme" pour les autres : comment regarde-t-on cette controverse dans la presse internationale ?

"C'est un non sujet en Espagne, cela a été vite tranché par le tribunal constitutionnel, on applique le règlement des piscines municipales en respectant les mesures d'hygiènes.", Juan Jose Dorado

"Il y a une envie d'affirmer un certain extrémisme, même s'il faut respecter la religion, en Italie aussi on a eu ces phénomènes, et c'est un débat qui ne doit pas être sous-estimé", Alberto Toscano.

"A Rennes, cela n'a pas posé de problème, le burkini ouvre le débat sur la laïcité en jouant encore une fois sur le corps des femmes." Birgit Hölzer.

Pour aller plus loin :

Femmes à la tête de gouvernement en Europe : la France est très en retard par rapport à ses voisins, JDD

Les vrais enjeux de Macron 2, Les Echos

Vu de l'étranger. Polémique sur le burkini, Courrier International

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Roxane Poulain
Collaboration
June Loper
Réalisation
Stéphanie Villeneuve
Production déléguée