Orpea, groupe mis en cause dans le livre les Fossoyeurs de Victor Castanet
Orpea, groupe mis en cause dans le livre les Fossoyeurs de Victor Castanet
Orpea, groupe mis en cause dans le livre les Fossoyeurs de Victor Castanet ©AFP - ALAIN JOCARD
Orpea, groupe mis en cause dans le livre les Fossoyeurs de Victor Castanet ©AFP - ALAIN JOCARD
Orpea, groupe mis en cause dans le livre les Fossoyeurs de Victor Castanet ©AFP - ALAIN JOCARD
Publicité
Résumé

A l'occasion de la journée internationale de commémoration de la Shoah jeudi, Jean Castex s'est rendu à Auschwitz, au lendemain de la sortie d'une enquête sur l'antisémitisme en France. EHPAD : une enquête journalistique de trois ans dénonce des situations de maltraitance, pointant le groupe Orpéa.

avec :

Maria Emilia Alencar (Journaliste à RFI), Anna Bonalume (journaliste au magazine italien L’Espresso.).

En savoir plus

Avec Annika Joeres, correspondante du journal allemand Die ZeitMaria Emilia Alencar, ex cheffe de la rédaction Brésil de RFI et Anna Bonalume, journaliste à l'hebdomadaire italien Espresso.

Tandis que le chef de l’Etat s’est rendu mardi à Oradour-sur-Glane pour une cérémonie d’hommage aux victimes du massacre des 643 habitants par les nazis en 1944, jeudi, à l’occasion de la Journée internationale de commémoration de la Shoah et de l'anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, le Premier ministre Jean Castex, accompagné des ministres de l**’**Intérieur et de la Culture, était en Pologne. Parallèlement à ce voyage commémoratif, deux études conjointes, l’une mondiale, l’autre en France, publiaient cette semaine une enquête montrant une inquiétante montée de l’antisémitisme dans le monde avec près de 50% d’actes antisémites commis sur le sol européen, et sa persistance sur le sol français… Comment aborde-t-on cette question du devoir de mémoire chez nos voisins ?

Publicité

Avec Annika Joeres, correspondante du journal allemand Die ZeitMaria Emilia Alencar, ex cheffe de la rédaction Brésil de RFI et Anna Bonalume, journaliste à l'hebdomadaire italien Espresso.

Annika Joeres, " Il faut garder en tête les mots des derniers survivants, la pandémie a fait accroître les préjugés et cela produit des stéréotypes qu'il faudrait éviter. La communication politique n'était pas toujours parfaite sur la pandémie et les gens angoissaient et tombaient dans ce piège."

Pour  Anna Bonalume,"on essaie de sensibiliser les jeunes à l'école sur ce sujet, mais vu la réaction et opinions des italiens il y encore beaucoup de travail à faire, à l'école notamment. On observe toujours des idées négationnistes en Italie aujourd'hui."

Au Brésil, l'histoire est différente, Maria Emilia Alencar, " l'antisémitisme n'est pas LE sujet au Brésil, mais il est présent, la presse a parlé de cette date de la mémoire de la Shoah, c'est important que Jean Castex se soit rendu à Auschwitz, c'est un geste fort."

Dans un livre paru mercredi, fruit d’une enquête de trois ans, le journaliste Victor Castanet met en cause les dérives lucratives de certains Ehpad du secteur privé. Il y dénonce notamment la « gestion exclusivement comptable de la prise en charge d’êtres humains vulnérables » du numéro un mondial des Ehpad et des cliniques, le groupe privé français Orpéa. 65 000 collaborateurs dans 1 100 établissements dans le monde, 220 Ehpad en France. Ce livre à charge a un immense mérite : mettre sur la table la question majeure des modalités de prise en charge du grand âge dans nos sociétés, un sujet dont personne ne parle.

Maria Emilia Alencar a été touchée en lisant ce livre "il faut une société qui puisse s'occuper correctement des vulnérables. C'est choquant que la dépendance des plus âgés soit devenu un marché. Au Brésil, c'est une société à deux vitesses avec l'élite qui peut payer mais 85% des gens âgés sont avec les familles."

**Annika Joeres,"**en Allemagne, Orpéa est très présent mais ne met pas en évidence son nom. Car la population ne cherche pas une grande entreprise mais plutôt des petites structures pour placer leur famille, donc Orpéa a tendance à ne pas mettre en évidence leur enseigne."

En Italie, la situation est proche de la France, Anna Bonalume, "des enquêtes à la télé en Italie on montré qu'il y avait une carence de lits pour les personnes âgées alors que nous sommes le pays le plus âgé d'Europe. Il y a une pénurie de places et d'infirmiers aussi."

Pour aller plus loin

Simone Rodan-Benzaquen : "L’école est le premier lieu d’actes antisémites en France", Marianne

En 2021, le nombre d’actes antisémites a atteint un « record » dans le monde, La Croix

En Europe, la persistance d’un antisémitisme aux multiples facettes, Le Monde

« Les Fossoyeurs », un livre qui ouvre le débat sur la gestion et le contrôle des maisons de retraite, Le Monde

«Les Fossoyeurs»: «On m’a proposé 15 millions d’euros pour me dissuader d’aller au bout», assure Victor Castanet, Libération**

À lire aussi : Ehpad : la rentabilité avant le soin

Références

L'équipe

Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Production
Roxane Poulain
Collaboration
June Loper
Réalisation
Stéphanie Villeneuve
Production déléguée