Salle de cours sur le campus de connecté d'Aubenas, en Ardèche, le 4 mars 2021.
Salle de cours sur le campus de connecté d'Aubenas, en Ardèche, le 4 mars 2021.
Salle de cours sur le campus de connecté d'Aubenas, en Ardèche, le 4 mars 2021. ©Radio France - Sébastien Munos
Salle de cours sur le campus de connecté d'Aubenas, en Ardèche, le 4 mars 2021. ©Radio France - Sébastien Munos
Salle de cours sur le campus de connecté d'Aubenas, en Ardèche, le 4 mars 2021. ©Radio France - Sébastien Munos
Publicité
Résumé

Avec la crise sanitaire du Covid-19, la majorité des étudiants doivent poursuivre leurs études à distance. Certains s'y étaient déjà habitués avant même la pandémie. Pour lutter contre l’isolement scolaire en zone rurale, 33 campus connectés ont effet été créés depuis deux ans. Comme à Aubenas.

En savoir plus

Avant même la crise sanitaire, en zone rurale, certains étudiants apprenaient déjà à distance. Il s'agissait de lutter contre l’isolement scolaire. 

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche a en effet ouvert il y a deux ans des campus connectés. Au nombre de 33 aujourd’hui, ils seront 40 à la rentrée. Reportage en Ardèche, où, après Privas, c'est à Aubenas que le conseil départemental finance un campus connecté d'Ardèche Campus Connecté, A2C.

Publicité
Campus Connecté d'Aubenas, le 4 mars 2021
Campus Connecté d'Aubenas, le 4 mars 2021
- Sébastien Munos

Le campus connecté d'Aubenas

Sur le campus connecté d’Aubenas, pas de grand amphi. Mais juste une grande salle équipée de stations informatiques pour que les huit étudiants inscrits puissent travailler. Pour suivre leurs cours, ils disposent de fichiers PDF ou de capsules numériques. 

A l’image de Matéo, en première année de STAPS :

C'est un cours déjà enregistré sur une vidéo, et nous prenons des notes sur cette vidéo. Quand on ne comprend pas, c'est un peu compliqué. Du coup, il faut qu'on fasse le travail nécessaire pour que l'on puisse comprendre de notre côté. Cela manque un peu de poser des questions. 

Aujourd’hui, si le dispositif propose un catalogue de trente formations avec les universités de la région pour suivre une licence avec des spécialités qui ne sont pas disponibles localement, certains étudiants ont dû s’inscrire en distanciel à l’université de Caen, en Normandie. Comme Camille, en première année de sociologie :

Caen proposait justement une licence à distance en sociologie et proposait également de passer ses examens à distance. Ce qui m'a fait choisir cette université là.

Face à la diversité des profils et des formations, Virginie Bracque, la responsable du campus connecté d’Aubenas aide au quotidien ces étudiants en licence ou en BTS, au niveau pédagogique ou administratif :

Je les aide dans leurs démarche administratives, s'ils ont un souci avec leur administration de l'université. Je peux les aider d'un point de vue méthodologique, faire un emploi du temps, réviser, les aider pour certains cours. On peut aussi leur proposer des conférences, des visites, des rencontres avec des professionnels.

À lire aussi : Covid-19 : la détresse croissante des étudiants

Lutte contre l'isolement étudiant 

Lutter contre l’isolement scolaire, c’est tout l’enjeu de ces campus. Car l’université la plus proche est à Valence, à une heure et demi de route. Ce qui nécessite d’avoir une voiture ou de pouvoir se payer un logement. Résultat, en Ardèche, la moitié des bacheliers ne poursuivent pas leurs études dans le supérieur.

Comme l’explique Laurent Ughetto, le président du département :

On avait des chiffres assez ahurissant, plus de la moitié des élèves ardéchois qui après le bac soit se perdaient dans un parcours qui n'était pas adapté, soit parce que le fait d'aller en ville était un frein. L'idée était donc d'amener les études supérieures à eux et d'éviter que ce frein dû à la mobilité ou aux réticences des familles ou à la question sociale aussi puisse se transformer en échec sur le parcours des jeunes.

À lire aussi : Enseigner à distance ça s’apprend

L'accès aux études et au savoir

Cet accès aux études et au savoir passe aussi par l’accompagnement de l’université Grenoble Alpes. Notamment pour les ouvrages indispensable à la réussite des étudiants. Philippe Sarrazin est le vice-président de l’Université de Grenoble et responsable de l’antenne de Valence :

Nous offrons une inscription d'étudiant hébergé et nous délivrons une carte d'étudiant hébergé qui permet à tous ces étudiants d'accéder aux ressources numériques de l'université, à commencer par les ressources de la bibliothèque.

Avec la crise sanitaire et pour avoir un meilleur maillage au niveau départemental, l’Ardèche qui a déjà bénéficié d’une aide de 800 000 euros de la part du ministère de l’Enseignement supérieur, va ouvrir à la rentrée un troisième campus connecté à Annonay, près de Saint-Etienne.

En attendant, malgré les difficultés que peuvent engendrer les cours à distance, en licence, le taux de réussite des campus connecté est de 55%, contre 50% pour les étudiants inscrits en présentiel.

À lire aussi : École à distance : quelle place pour l'affectif ?